Statistique archéologique du département du Nord, Volume 1

Voorkant
A. Durand, 1867
1 Reviewen
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 569 - Recueil de monnaies, médailles et jetons, pour servir à l'histoire de Douai et de son arrondissement, par MM.
Pagina 677 - Prussiens et bientôt l'explosion de la poudrière de l'Ecluse, renversant une grande partie de la ville et rendant toute résistance impossible , la força de capituler le 22 ; ils l'occupèrent jusqu'à la fin de l'année, époque à laquelle les Russes vinrent les remplacer. Ceux- ci y demeurèrent jusqu'en novembre 1818. Seigneurie d'Avesnes Cette seigneurie , dont l'origine remonte vraisemblablement à l'an 1020, était l'une des plus anciennes et des principales du Hainaut. Elle avait pour...
Pagina 468 - Lejeune, de Valenciennes, surnommé le phénix des musiciens, compositeur de la musique de la chambre des rois Henri III et Henri IV.
Pagina 572 - Anjou ; — au 6" d'azur au lion contourné d'or, couronné, armé et lampassé de gueules, qui est Gueldres; — au 7e d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules , qui est Flandres; — au 8...
Pagina 776 - Entièrement ruiné , en 1185 , par les troupes de l'archevêque de Cologne et du duc de Brabant qui envahirent le Hainaut.
Pagina 428 - D'Outreman, histoire de Valenciennes, p. 470. — Les fruits de N.-D. de Bonne-Espérance. — Le P. Deslion» , de Cultu Maria'. — Gumppenberg , atlas marianus. — P. Bouille, histoire de la naissance et progrès de la dévotion à l'endroit de N.-D.
Pagina 769 - Seule elle demeura debout après la révolution ; elle fut incendiée pendant le siège de 1815. — Complètement reconstruite, elle fut inaugurée le 29 juin 1825. — On y conserve une chasuble qui est regardée comme l'œuvre de Sainte-Aldegonde elle-même. FAITS HISTORIQUES. Monastère fondé, vers 658, sur les bords de la Sambre , par Sainte-Aldegonde , fille de Walbert, gouverneur de la province. —Cité comprise, en 870, lors du partage du royaume de Lothaire , dans le lot de Charles-le-Chauve...
Pagina 766 - an£ué et orné de gueules posé au milieu du chef, et une crosse d'or posée en bande et brochant sur les deux lions de sable.
Pagina 630 - L'abhé d'Anchin nommait à la cure de Fenain et à une chapelle de ce village. Celui-ci a appartenu autrefois à de grands seigneurs. — 1212. Agnès de Baillent, dame de Fenaing, donne aux religieux de, Beaurepaire un demi-marc d'argent, à recevoir tous les ans sur la tourbière.
Pagina 787 - PÉdifieur, bâtit, en 1150, un château-fort au Quesnoy et protégea, par des murailles et de larges fossés, la bourgade qui, depuis longtemps déjà, était installée en cet endroit.— Ces moyens de défense furent augmentés dans la suite , de telle sorte que , en 1340 , le duc de Normandie, fils du roi Philippe, ne put les forcer. — En 1477, une partie des murailles fut abattue par les troupes de Louis XL — Charles-Quint, vers 1544, ajouta un cavalier aux fortifications remises en état.

Bibliografische gegevens