Mélanges tirés d'une grande bibliothèque: De la lecture des livren françois

Voorkant
Moutard, 1781
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 185 - Sy riche, pouffe la pudeur jufqu'à l'extravagance, & a fait ferment de ne jamais regarder un homme en face, qu'il ne foit fon époux. Elle rebute aigrement tous les Princes qui viennent lui faire la cour : cependant , intérieurement , elle aime un certain Othar , qui n'étoit qu'un fimple Gentilhomme.
Pagina 128 - ... honneur outragé , & l'a manière dont elle avoit exécuté ce cruel projet. La fuite des informations prouva la vérité de tout ce qu'elle avoit avancé. Mais, ajoute le Romancier, elle...
Pagina 123 - Hiftoires tragiques de l'Italien Bandel , dont la Traduction a été commencée par Pierre Boiftuau , qui n'en a traduit que, fix> & continuée par François de Belleforèt.
Pagina 128 - Arrivée devant lui , elle raconta avec le plus grand calme tout ce qui s'étoit pafle , fon mariage , & la pureté de fa conduite avec fon mari ; la douleur qu'elle...
Pagina 199 - ... courut dans tout le quartier, que le Diable avoit emporté le corps de Ja pauvre Dame.

Bibliografische gegevens