Un défenseur de la "Nouvelle-France"; François Picquet, "le Canadien" (1708-1781): contribution à l'histoire du Canada pendant les vingt-cinq dernières années de la domination française

Voorkant
Beauchemin, 1913 - 618 pagina's
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 433 - L'armée et trop petite armée du roi vient de battre ses ennemis. Quelle journée pour la France ! Si j'avais eu deux cents sauvages pour servir de tête à un détachement de mille hommes d'élite, dont j'aurais confié le commandement au chevalier de Lévis, il n'en serait pas échappé beaucoup dans leur fuite. Ah ! quelles troupes, mon cher Doreil, que les nôtres ; je n'en ai jamais vu de pareilles.
Pagina 490 - Monsieur , quand le feu est à la maison on ne s'occupe pas des écuries. » — « On ne dira pas du moins, Monsieur, que vous parlez comme un cheval,
Pagina 525 - Si le roi ne juge pas devoir donner du secours, je dois vous prévenir qu'il ne faut plus compter sur nous à la fin du mois de mai. Nous serons obligés de nous rendre par misère ; manquant de tout , il nous restera du courage , sans aucune ressource pour le mettre en usage.
Pagina 553 - J'en suis d'autant plus enchanté que j'y vois belles manœuvres dans l'action, diligence incroyable dans votre marche, et fermeté faite pour être citée. Ma foi ! vous serez notre père, puisque vous nous avez rendu l'honneur. Et ne prissiez-vous pas la ville, vous n'en serez pas moins couvert de gloire. Ah ! mon général, vous n'avez pas voulu que je fusse avec vous ! J'en ai une douleur mortelle. Mais dans ce métier, il faut obéir et non choisir. Nous avons bien perdu, il n'était pas possible...
Pagina 350 - ... exhalait était insupportable. Il portait à la main une tête humaine d'où découlaient des ruisseaux de sang, et dont il faisait parade comme de la plus belle capture dont il eût pu se saisir. Ce n'était là qu'un bien léger prélude de la cruelle tragédie du lendemain.
Pagina 336 - Le cadavre avait été paré de tous les ornemens, ou plutôt surchargé de tous les atours que la plus originale vanité puisse mettre en œuvre dans des conjonctures assez tristes par elles-mêmes: colliers de porcelaine, bracelets d'argent, pendans d'oreilles et de nez, habits magnifiques; tout lui avait été prodigué; on avait emprunté le secours du fard et du vermillon...
Pagina 44 - ... à peine te suivre dans tes courses et au travers de tes victoires, je dis que tu es grand dans ton nom et plus grand par le cœur qui t'anime, que ta vertu guerrière surpasse même la mienne. Les nations me...
Pagina 24 - C'est de cette indépendance que naissent toutes sortes de vices qui les dominent. Ils sont lâches, traîtres, légers et inconstants, fourbes, naturellement voleurs, jusqu'à se faire gloire de leur adresse à dérober; brutaux, sans honneur, sans parole, capables de tout faire quand on est libéral à leur égard, mais en même temps ingrats et sans reconnoissance.
Pagina 206 - MÉMOIRES des Commissaires du Roi et de ceux de Sa Majesté Britannique, sur les possessions et les droits respectifs des deux couronnes en Amérique ; avec les actes publics et pièces justificatives.
Pagina 575 - Attendu que l'intérêt de la colonie ne nous permet pas de refuser les conditions proposées par le général anglais, lesquelles sont avantageuses au pays dont le sort m'est confié, j'ordonne à M. le chevalier de Lévis de se conformer à la présente capitulation et faire mettre bas les armex aux troupes.

Bibliografische gegevens