Mémoires et relations politiques du Baron de Vitrolles: 815-1830

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 239 - ... premiers magistrats, chefs d'administration, receveurs généraux, ne soient confiés qu'à ceux qui, au moins, n'ont à se reprocher aucun acte contre l'autorité royale depuis la Restauration; enfin qu'on éloigne des emplois inférieurs ceux dont la conduite est contraire à la morale et à la probité. 13° En émettant ces principes et ces vœux, la majorité de la Chambre des députés ne perd point de vue dans quelles bornes est resserrée la part qu'elle peut prendre à leur accomplissement....
Pagina 239 - ... enfin d'établir un bon système de crédit public. 11° Nous ne négligerons aucune occasion d'embrasser les intérêts du commerce, des arts, de la civilisation, de développer toutes les industries et tous les genres de production, et de répandre toutes les lumières qui les perfectionnent. Nous désirons que les diverses classes d'arts et métiers forment des associations libres pour assurer leurs intérêts et maintenir parmi leurs membres une discipline utile, sans que ces établissements...
Pagina 238 - C'est sons ce rapport que nous demandons une revision des lois civiles et criminelles. Nous désirons en même temps que la magistrature soit environnée d'une plus grande considération. 6° ' Nous croyons que la police ne doit être ni une inquisition odieuse ni un agent du despotisme, mais une garantie pour le trône, et une magistrature qui serve à éclairer le gouvernement sur l'opinion publique et l'opinion sur ses véritables intérêts. Nous croyons que la presse doit être libre, mais que...
Pagina 431 - Vous le savez, disait-il, tout le monde a sauvé la France, puisqu'on la sauve trois ou quatre fois par an; mais voyezvous bien, à Erfurth, j'ai sauvé l'Europe d'un complet bouleversement.
Pagina 345 - Dans le même temps, fidèle à l'alliance européenne, j'aurais envoyé aux souverains de la Sainte-Alliance l'exposé de la situation extrême où nous nous trouvions et de notre résolution d'en conjurer les dangers, pour nous comme pour eux : nous les prévenions pour leur propre compte et de manière à ce que les mesures qu'ils prendraient pour leur sécurité tournassent à l'intérêt commun : par exemple une mobilisation de troupes en Prusse et en Autriche pour former un cordon sur nos frontières...
Pagina 239 - ... provinciales; que la centralisation de toutes les affaires et de toutes les décisions dans les ministères est abusive; qu'elle doit cesser, en confiant des pouvoirs plus étendus aux agents supérieurs délégués par les ministres. C'est dans ces principes que nous demandons la revision des lois administratives.
Pagina 252 - J'ai eu peut-être à regretter de ne l'avoir pas accepté... Plus tard, lorsque cet écrit fut publié comme un acte d'accusation contre moi, M. de Chateaubriand publia une défense en quelques pages. Mais, par la suite, cet écrit a disparu de ses œuvres, dont en général il ne laissait pas tomber les plus petits morceaux 1 . Nous avons déjà parlé des Remarques sur les affaires du moment.
Pagina 44 - Fouché, que c'est précisément ce que je voudrais, mais c'est ce que je prévois qui arrivera. J'ai déjà déjoué en quelque sorte la souveraineté de Napoléon II... » On discuta : Fouché eût préféré voir le baron se rendre près de Louis XVIII pour l'assurer d'ores et déjà du dévouement et de la fidélité éventuelle du duc d'Olrante.
Pagina 237 - Nous ne jetons un regard sur le passé que pour y puiser des leçons pour l'avenir, et nous voulons placer entre l'un et l'autre un mur d'airain; aussi nous entendons que tous les intérêts créés par la Révolution, qui sont finis, soient irrévocablement assurés.
Pagina 441 - ... disséminé de quoi faire vingt fortunes aussi grandes que la sienne. Ses regards ne s'arrêtaient jamais au présent et ne se perdaient point dans un avenir éloigné, vague et incertain, mais ils s'attachaient à ce qui était prochain. Il prenait ses mesures en conséquence. Dès qu'il vit les difficultés s'amonceler devant le gouvernement des rois il se portait audevant de tout ce qui pouvait le remplacer. — Prenez-y garde, monsieur de Vitrolles, me disait-il dans les commencements, le...

Bibliografische gegevens