Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub
[blocks in formation]

S É PHI, avec moins de durcié.

Relevez vous, Alibée. Je ne suis point venu pour vous condamner sans vous entendre. Juftifiez vous.

A M U L E M. Eh! vous le voyez, Seigneur, il avoue lui-même son crime....

S : P H I. Taisez-vous Amulem. (d Alibée avec bonté) Remetrez - vous Alibée ; parlez avec assurance, j'écouterai avec plaisir votre justification

ALI BÉ E. Hélas ! Prince trop généreux , que voulez-vous que dise un malheureux Vieillard qui a toujours cherché plucôt à faire de bonnes actions, que des actions d'éclat. Qui ine justifiera ? fi plus de quarante années d'exercice de la plus importante charge de l'État', fous les yeux du plus fage & da plus juste de tous les Rois , ne parlent point en ma faveur ? Si mes actions ne me justifient point, entreprendrai-je de me justifier

[blocks in formation]

par des poroles ? Hélas ! li j'érois coupable je serois moins embarraffé.

AMU L E M. Eh ! Seigneur, ne voyez-vous pas que ces détours.. Sérhi jerte un regard sur Amulem qui l'in: terdit. (A Alibée, toujours avec bunte.),

Point du tour , Alibée. Je saurai récompenser vos services, 'même en vous punissant. Mais deviez-vous abuser, de la confiance de mon père pour accumuler des trésors immenses? ( Ici Alibée fait un geste de surprise. Séphi continue).

Si vous eussiez accepté les richesfe's que mon père ne cessoit de vous offrir, je me serois empressé de confirmer ces dons, quelques magnifiques qu'ils fulfent ; mais affecter de les refuser pour thefaurifer en secret.... Je vous fais vous-même votre Juge , dois-je penser d'une pareille conduite ?

ALIBÉE, après un instant de silence.

Je ne suis étonné que de la hardiesse de l'accusation , Seigneur : ma pauvrete temoigne mon innocence.

Alibée; que

S = n H I.

[ocr errors]

Songez-y, Alibée : de vaines appa

rences ne me troinpent point. Vous o possédez un trésor que vous cachez avec loiu.

A LIBÉ E. Prince magnanime, jamais le mensonge n'a approché de mes levres. Mes biens font à vous; ma vie vous appartient. Alibée se dévoue à toute votre colère, s'il cache à vos yeux la moindre chose de ce qu'il possède.

S = P H I.
Amulem , conduisez-ınoi au lieu qui
renferme ce trésor.

A X ULE M.
Il est fous vos yeux, Seigneur ; ce.

coffre énorme, recouvert d'acier & fur5

chargé de serrures, renferme ce trésor
dont je vous ai parlé.

S É P H I.
Ouvrez ce coffre, Alibée.

A L I BÊ É.
: Jufte ciel ! quel excèsde noirceut. &

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

U LE M.

à un

d'effronterie ! (haut) Hélas oui, Seigneur, ce coffre renferme un trésor ; mais c'est un trésor que l'avarice d'Amulem ne sauroit m'envier; il me vient de mes pères, ce trésor inestimable , & tour mon bonheur sera de ne m'en séparer jamais.

А м
Quel discours ! Peut-on

porter pareil excès l'amour de l'or!

S É P h i en fureur. Hypocrite infame! ô le plus vil de tous les hommes, ouvre ce coffre.

ALI BÉ E. Malheureux Alibée ! Je vous obéirai Seigneur. Mais le plus fidèle de vos sujets ose espérer que vous ne le priverez pas du seul bien qui lui reste sur la terre.

S É P H 1. Ouvre ce coffre , te dis-je. Il te fied bien de demander des graces , lorsque tu ne devrois fonger qu'à implorer ma clémence.

ALI BÍ E, ouvrant le coffre.
Vous êtes fatisfait, Seigneur. ( Il tire

du coffre des habits de Berger, une flûte une houlette , &c. ) Voilà les richesses auxquelles j'ai attaché mon bonheur, voilà le trésor qui n'a excité la balle cupidité de mes ennemis, que parce qu'ils ne le connoissoient point.

S = n H I.
Ciel, que vois-je !

A M U L E M.
Ah Dieux ! qui l'auroit cru !

A LIBÉ E. Ogrand Roi' voilà mon trésor, voilà le reste précieux de mon ancien bonheur : je le garde pour m'enrichir lorfque l'envie des hommes m'aura privé de tout le reste. Prince généreux, digne fils du plus juste des Rois, vous ne m'enleverez pas un bien qui m'appartient fi légitimement, un bien plus précieux pour moi , mille fois, que les vains monceaux d'or que mes ennemis s'attendoient de trouver ici, S É P H i, à Amulem avec courroux.

Amulem , est-ce, ainsi que vous avez osé tromper votre Roi?

« VorigeDoorgaan »