Pagina-afbeeldingen
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

coup de coquetterie & tous les vices qui tiennent à ce caractère. Peinture d'un jeune homme pour lequel cette femme a des attentions marquées. Ce jeune homme est Mylord d'Ossémond. Emotion de Henriette à cette vûe. Mylady d'Helfeld est cette amie à qui sa mère en mourant avoit recommandé le jeune Lord. Henriette rend compte de tous les soins que sa généreuse mère a pris de d'Ossémond. Elle étoit près d'obtenir une révision du procès du père de ce jeune infortuné , lorsqu'elle avoit cédé aux atteintes d'une maladie que tout l'art des Médecins n'avoir pu guérir. . Arrivée de Henriette avec son oncle à Londres. Elle n'a point trouvé son père, qui étoit parti pour une de ses terres, dont il doit revenir dans peu de jours. Sophie n'a pas encore répondu à son amie. Une maladie qui l'a conduite aux portes de la mort l'en a empêchée. Cette maladie étoit la petite vérole. On n'avoit rendu à Sophie les Lettres de Henriette que lorsqu'on l'avoit jugée hors de danger. Sophie reproche à son amie ses soupçons portés trop loin sur le compte de cette Madame Hervins. Elle prend le parti de Sir Thomlay, qu'un Anglois, qui se

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« VorigeDoorgaan »