Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

TYPOGRAPHIE DE H. FIRMIN DIDOT. MESNIL (EURE).

[blocks in formation]

FIRMIN DIDOT FRÈRES, FILS ET C'e, LIBRAIRES
IMPRIMEURS DE L'INSTITUT, RUE JACOB, No 56

1864

Tous droits reserves

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

Réponse du Roi au premier président. Exil de l'évêque de Troyes.

Chapitre de l'Ordre. Manière de parler de l'abbé de Pomponne. Nouvelles du Parlement. Règlement de la succession du duc et de la duchesse du Maine. - Statue de Louis XV à Rennes. — Le plafond du salon d'Hercule. Gouvernement donné. - La chambre des lords. - MM. de Taff. – La grande mente du cerf. Grâces diverses. Nouvelles du Paulement. Mort et inariage. M. de Séchelles déclaré ministre. Etats de Provence. Refus de sacrements; arrêt du Parlement. Le spleen. L'abbe de Laville rentre au bureau des Affaires - Étrangères. Appointements. Mort de M. des Alleurs. Affaires du Parlement. Morts. - Suite des affaires du Parlement. - M. de Vergennes nommé ambassadeur à Constantinople. Mort du Sultan, Affaire de la duchesse. de Perth. — Mme de Conserans. La Reine à Saint-Cyr. Un géant.

Arrêtés du Parlement. Mariages. Mort de la princesse de Bade.

Contrats de mariage. Réflexions du Roi au sujet de cet acte en général et à propos de celui du duc d'Ayen. - Nouvelles du Parlement. Ordre donné par le Roi à des chanoines et prêtres décrétés de prise de corps et réfugiés à Versailles. Suite des nouvelles du Parlement. Réponse de l'archevêque de Paris au Parlement. Mariage. Appointements de l'ambassadeur français à Constantinople.

[ocr errors]
[ocr errors]

Du mercredi 1e, Versailles. — M. le premier président ayant été mandé à Versailles, le Roi lui a dit ce qui suit :

« Je me suis fait rendre un compte exact de la procédure faite au bailliage de Troyes contre l'évêque. J'ai vu

T. XIV.

1

avec déplaisir la chaleur avec laquelle les officiers de ce bailliage se sont comportés dans cette affaire, au lieu d'user de la modération si nécessaire pour rétablir la paix dans mes États. J'ai chargé mon chancelier de leur faire savoir jusqu'à quel point ils m'ont déplu; mais si je suis mécontent des officiers du bailliage de Troyes, je ne le suis pas moins de l'évêque. Je prends le parti de le punir (1); ainsi je compte que les procédures apportées au greffe de mon Parlement, le 30 de décembre dernier, ne seront pas suivies. Je vous charge de le faire savoir à mon Parlement. Je vous charge aussi de prendre les mesures les plus convenables pour que les bailliages du ressort imitent la modération que je vous ai recommandée. »

Du jeudi 2, Versailles. — Il y eut hier chapitre de l'Ordre, mais seulement pour lire les preuves de M. Bignon; elles furent lues par M. l'abbé de Pomponne, et par conséquent personne ne les entendit. Il a toujours eu un son de voix peu intelligible, et il a quatre-vingt cinq ans; il ne va plus aux processions de l'Ordre. Le Roi dit à M. de Nivernois que ce seroit lui et M. de Lautrec qui feroient cette année la réception des chevaliers de SaintMichel. Il y a toujours deux commissaires de l'Ordre , l'un titré et l'autre non-titré. Il y a actuellement sept places de vacantes dans l'Ordre, dont cinq de l'année dernière. Ce fut le prince Constantin qui officia, et Mme de Lislebonne (la Feuillade) qui queta; elle queta de trèsbonne grace. L'usage est sans difficulté que la quêteuse fasse la révérence à chaque chevalier en le quêtant; elle va alors du côté du chœur et tourne le dos au Roi; mais comme elle revient par derrière le Roi pour passer d'un coté à l'autre, plusieurs faisoient des révérences en passant aux chevaliers; comme c'est en revenant vers le Roi, on a remarqué avec raison qu'il étoit plus respectueux de

(1) L'évêque de Troyes (Poncet de la Rivière ) fut exilé dans une abbaye du son diocèse.

« VorigeDoorgaan »