Bulletin de la Société agricole, scientifique & littéraire des Pyrénées-Orientales. ...

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 388 - Les membres du bureau sont nommés pour un an. Ils peuvent être réélus. ART. 7. Les élections ont lieu sur un bulletin individuel pour les trois premiers fonctionnaires, et sur un seul bulletin pour les autres. Les nominations ont lieu à la majorité absolue des suffrages des membres présents : S'il ya égalité de voix, le plus âgé l'emporte : Si un deuxième tour de scrutin devient nécessaire et qu'il soit sans résultat définitif, il est procédé à un scrutin de ballottage entre les...
Pagina 391 - Chaque séance est ouverte par la lecture du procèsverbal de la séance précédente ; elle est faite par le secrétaire ou le secrétaire-adjoint, et à leur défaut par un membre résidant au choix du président.
Pagina 150 - Toutefois, comme la température de l'étincelle est énorme, et par conséquent le rendement lumineux très bon, ou peut admettre qu'un dixième de l'énergie de l'étincelle est de la lumière visible. A ce compte, l'énergie de la lumière de l'étincelle serait le centième de celle des ondes hertziennes; toutes choses égales d'ailleurs, elle devrait donc pénétrer dix fois moins loin. (Je dis dix fois, à cause de la loi du carré des distances.) Si donc la rétine humaine avait la même sensibilité...
Pagina 154 - D'où l'importance du nouveau système pour la marine. • Voici maintenant les inconvénients. La télégraphie optique et la télégraphie hertzienne ont sur la télégraphie ordinaire un avantage commun : c'est qu'en temps de guerre l'ennemi ne peut pas interrompre les communications en coupant les fils. Mais avec la télégraphie optique, le secret est assuré à moins que l'ennemi ne puisse se placer sur la trajectoire du mince filet lumineux envoyé d'une station à l'autre, et qui passe le...
Pagina 158 - Picard venait de mesurer en France , un degré du méridien : Newton reconnut au moyen de cette mesure, que la lune était retenue dans, son •orbite , par le seul pouvoir de la gravité supposée réciproque au carré des distances. D'après cette loi , il trouva que la ligne décrite par les corps dans leur chute , est une ellipse dont le centre de la terre occupe un des foyers...
Pagina 151 - Cet appareil, d'une exquise sensibilité sans laquelle la télégraphie sans fil serait toujours restée une chimère, a reçu le nom de cohéreur. Il se compose simplement d'un tube de verre rempli de limaille métallique ; aux deux extrémités de ce tube se trouvent deux électrodes qui sont mises en communication avec les deux pôles d'une pile. Ordinairement le cohéreur est isolant parce que les contacts des grains de limaille entre eux sont mauvais; et le courant de la pile ne passe pas. Mais,...
Pagina 157 - ... pesanteur lunaire, il renonça pour un temps à ses idées. Quelques années plus tard, l'Académie des sciences venant de faire mesurer en France un degré du méridien, et une nouvelle mesure du rayon terrestre étant résultée de ce travail, Newton reprit ses recherches, et il trouva cette fois que la lune était retenue dans son orbite par le seul pouvoir de la gravité. La vue de ce résultat, dont il avait désespéré, lui causa, au dire de ses biographes, une si vive excitation, qu'il...
Pagina 156 - Hook avait très bien vu que les mouvemens planétaires sont le résultat d'une force primitive de projection , combinée avec la force attractive du soleil. La mécanique céleste n'attendait ainsi pour éclore , qu'un homme de génie qui , rapprochant et généralisant ces découvertes , sût en tirer la loi de la pesanteur. C'est ce que Newton exécuta dans son ouvrage des Principes mathématiques de la Philosophie naturelle.
Pagina 148 - Maxwell, d'après laquelle la lumière est due à des phénomènes électriques alternatifs de période très courte. Les différences apparentes ne sont dues qu'à la durée de la période, ou à ce qu'on appelle la longueur d'onde, c'est-à-dire le chemin parcouru par la lumière pendant une période. Si cette longueur est de quelques dix-millièmes de...
Pagina 14 - ... fait déjà tant de choses qu'on ne fait plus, du moins au même endroit, dont on fait déjà tant d'autres choses qu'on ne faisait pas il ya deux cents, quatre cents, six cents ans. De l'an 1200 à l'an 1350, chaque jour signale de nouvelles appropriations du sol, de nouvelles conquêtes du laboureur qui, dans l'intervalle, de serf est devenu libre. C'est la belle époque, celle des concessions multiples faites à charge de défrichement à bref délai.

Bibliografische gegevens