Bibliotheque britannique: ou, Histoire des ourvrages des savans de la Grand-Bretagne

Voorkant
P. de Hondt., 1735
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 424 - bonne Antiquité familier à ceux qui ne font » pas en état de lire les Originaux. Ce n'eft pas...
Pagina 433 - Êf la Reine des Mers du Nord. Comme le Commerce eft la Pépinière des Matelots & une reflburce aflurée pour les Flottes, elle eut grand foin de l'encourager par toutes fortes de moyens...
Pagina 432 - Religion ne cherchoient qu'à l'en faire defcendre : pour fe mettre à couvert des mauvais effets que ces différentes difpofitions pouvoient produire ; elle employa trois moyens , qui lui fervirent de règle pour la fuite. Le premier !*étoit de fe faire aimer de fes fujets , afin de n'avoir rien à craindre chez elle: en quoi elle réufllt admirablement bien , par la fagefle & la douceur de fon Gouvernement : le fécond étoic de' fomenter des diflentions dans les Royaumes voifins &.
Pagina 329 - Camarades : dans une fi facheufe extrémité ils jugèrent à propos de jetter plutôt au fore à qui d'entr'eux ferviroit de nourriture aux autres : mais avant que d'exécuter un projet fi inhumain , il arriva un Vaifleau François bien pourvu de toutes fortes de provifions ; les Anglois fe voyant le...
Pagina 21 - Enfans doivent étfa modeftes, &fe fouvenir toujours qu'ils n'ont aucune part aux- Honneurs attachez à l'Epifcopat. La Femme d'un Evêque eft obligée de vifiter les Veuves & les Orphelins , de diriger les Femmes des Miniftres. Pour ce qui regarde leurs Enfans, l'Auteur n'approuve pas qu'on les deftine au Miniftére contre leur gré , ou quand ils n'ont pas les Talens néceflaires.
Pagina 328 - Londres ; mais à l'on retour il mourut à bord du Capitaine , ce qui fit craindre que les Braziliens ne maltraitaflent leur otage : mais ces Peuples perfuadez , que dans la mort de leur Roi il n'y avoit point de faute de la part des Anglois , ne firent point difficulté'de rendre l'Otage.
Pagina 317 - Colonie : mais notre Auteur après Hackluijt & Hum (Lloyd croit que c'étoit une partie de l'Amérique & vraifemblablement le Mexique') fondé i.
Pagina 328 - Hore ayant deilein de faire un voyage du côté des Indes occidentales , plufieurs Perfonnes de confideration qui n'étoient ni marchands ni gens de mer, refolurent par un pur efprit de curiofité d'être du voyage : ils eurent bientôt lieu de s'en repentir : Après une longue & pénible navigation , ils arrivèrent à Terre Neuve : comme ils avoient déjà confumé toutes leurs provifions , ils y furent réduits à...
Pagina 437 - Lima , & il trouva plufieurs vaifleaux richement chargez, ou il n'y avoit perfonne, tant les Espagnols fe croyoient en fureté dans ces mers là. Les Anglois eurent tout le temps d'emporter ce qu'ils voulurent : mais ayant appris qu'un vaifleau nommé Cacofuego en étoit parti depuis peu avec de grandes...
Pagina 436 - Capitaine .d'un des vaifieaux, fut condamné à mort pour avoir formé une Confpiration contre Drake: On lui donna cependant le choix, ou d'être abandonné à terre , ou d'être tranfporté en Angleterre pour y être jugé , ou bien de fubir la fentence prononcée contre lui.

Bibliografische gegevens