Examen critique des "Considérations de Mme la baronne de Staël, sur les principaux événements de la révolution française", Volume 1

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 32 - Il importe de répéter à tous les partisans des droits qui reposent sur le passé , que c'est la liberté qui est ancienne, et le despotisme qui est moderne.
Pagina 31 - ... pendant l'espace de huit siècles, vingt-cinq ans durant lesquels, ou les grands vassaux armés contre les rois, ou les paysans soulevés contre les seigneurs , ou les réformés se défendant contre les catholiques, ou les parlements se prononçant contre la cour, n'aient essayé d'échapper au pouvoir arbitraire, le plus insupportable fardeau qui puisse peser sur un peuple. Les troubles civils, aussi bien que les violences auxquelles on a eu recours pour les étouffer...
Pagina 218 - Le parti populaire ne sait point encore positivement quelle est la disposition de cette armée; servez -vous de cette incertitude même pour maintenir votre autorité dans l'opinion ; car si le fatal secret de l'insubordination des troupes était connu , comment serait-il possible de contenir les esprits des factieux?
Pagina 285 - Rien n'est plus aisé que de saisir, par le mot salutaire, les esprits peu attentifs, ou même les bons citoyens qui ont plus de qualités morales que de connaissance des affaires, plus de zèle que de prévoyance ; car le vœu de tous les cœurs...
Pagina 303 - ... monarchie? La constitution anglaise offrait le seul exemple de ce problème résolu. Mais une manie de vanité presque littéraire inspirait aux Français le besoin d'innover à cet égard. Ils craignaient, comme un auteur, d'emprunter les caractères ou les situations d'un ouvrage déjà existant. Or, en fait de fictions, on a raison d'être original; mais quand il s'agit d'institutions réelles , l'on est trop heureux que l'expérience les ait garanties.
Pagina 268 - ... que ses étonnantes facultés devaient lui valoir. Il était difficile de ne pas le regarder longtemps , quand on l'avait une fois aperçu : son immense chevelure le distinguait entre tous ; on eût dit que sa force en dépendait...
Pagina 101 - XV fût doué , il était difficile qu'il ôtât de l'esprit des hommes sérieux l'idée que des institutions fixes devaient mettre la France à l'abri des hasards de l'hérédité du trône. Plus cette hérédité même est nécessaire au bien-être général, plus il faut que la stabilité des lois , sous un gouvernement représentatif, préserve une nation des changements dans le système politique , inséparables du caractère de chaque roi , et encore plus de celui de chaque ministre.
Pagina 4 - Qui peut donc écrire la vérité , que ceux qui l'ont sentie ? Le président de Thou a eu raison de dire qu'il n'ya de véritables histoires que celles qui ont été écrites par des hommes qui ont été assez sincères pour parler véritablement d'euxmêmes.
Pagina 273 - de France est une des grandes époques de l'ordre social. Ceux qui la considèrent comme un événement accidentel n'ont porté leurs regards ni dans le passé , ni dans l'avenir. Ils ont pris les acteurs pour la pièce; et, afin de satisfaire leurs passions , ils ont attribué aux hommes du moment ce que les siècles avaient préparé.
Pagina 261 - Il était difficile de ne pas le regarder longtemps, quand on l'avait une fois aperçu : son immense chevelure le distinguait entre tous; on eût dit que sa force en dépendait comme celle de Samson; son visage...

Bibliografische gegevens