Essais historiques sur les causes et les effets de la Révolution de France, Volume 5

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 389 - Dès ce moment jusqu'à celui où les ennemis auront été chassés du territoire de la République, tous les Français sont en réquisition permanente pour le service des armées.
Pagina 396 - La ville de Lyon sera détruite. Tout ce qui fut habité par les riches sera démoli; il ne restera que la maison du pauvre, les habitations des patriotes égorgés ou proscrits, les édifices spécialement employés à l'industrie et les monuments consacrés à l'humanité et à l'instruction publique. — 4. Le nom de Lyon sera effacé du tableau des villes de la République. La réunion des maisons conservées portera désormais le nom de Ville- Affranchie.
Pagina 106 - Marat a toujours été l'ami du peuple, et le peuple sera toujours pour Marat. On a voulu faire tomber ma tête à Lyon pour avoir pris sa défense. Eh bien ! s'il faut que la tête de Marat tombe, la tête du sapeur tombera avant la sienne.
Pagina 459 - Nature! reçois l'expression de l'attachement éternel des Français pour tes lois , et que ces eaux fécondes qui jaillissent de tes mamelles , que cette boisson pure qui abreuva les premiers humains , consacrent dans cette coupe de la fraternité et de l'égalité les sermens que te fait la France en ce jour, le plus beau qu'ait éclairé le soleil depuis qu'il a été suspendu dans l'immensité de l'espace...
Pagina 8 - Nous venons, at-il dit, vous rendre compte de la mission dont nous étions chargés. Nous nous sommes transportés au Temple ; là , nous avons annoncé au tyran que l'heure du supplice était arrivée. > Il a demandé d'être quelques minutes avec son confesseur. Il a voulu nous charger d'un paquet pour vous remettre ; nous lui avons observé que nous n'étions chargés que de le conduire à l'échafaud. Il a répondu , c'est juste. Il a remis ce paquet à un de nos collègues.
Pagina 404 - Le sol qui fut rougi du sang des patriotes sera bouleversé ; tout ce que le vice et le crime avaient élevé sera anéanti, et sur les débris de cette ville superbe et rebelle, qui fut assez corrompue pour demander un maître, le voyageur verra avec satisfaction quelques monuments simples élevés à la mémoire des martyrs de la liberté, et des chaumières éparses que les amis de l'égalité s'empresseront de venir habiter pour y vivre heureux des bienfaits de la nature.
Pagina 275 - Ceux qui plaignent les fermiers et marchands avides contre lesquels la loi est obligée de prendre des mesures ; 5° Ceux qui, ayant toujours les mots de liberté, république et patrie sur les lèvres, fréquentent les cidevant nobles, les prêtres...
Pagina 275 - Doivent être considérés comme suspects: 1° ceux qui, dans les assemblées du peuple, arrêtent son énergie par des discours astucieux, des cris turbulents et des menaces; 2° ceux qui, plus prudents, parlent mystérieusement des malheurs de la république, s'apitoient sur le sort du peuple, et sont toujours prêts à répandre de mauvaises nouvelles avec une douleur affectée; 3°...
Pagina 99 - ... l'inviolabilité liberticide; sortez de ce sommeil qui tue la liberté : levez-vous , livrez aux tribunaux les hommes que l'opinion publique accuse ; déclarez la guerre à tous les modérés , les Feuillans, à tous ces agens de la ci-devant cour des Tuileries.
Pagina 242 - Je ne puis pas , comme plusieurs de nos collègues , vous livrer les papiers ou titres de mon ancien état , depuis long-temps ils n'existent plus. Je n'ai point de démission à vous donner , parce que je n'ai aucun emploi ecclésiastique ; mais il me reste une offrande à faire à la patrie, celle de dix mille livres de rentes viagères que la loi m'avait conservées pour indemnité d'anciens bénéfices.

Bibliografische gegevens