Oeuvres choisies

Voorkant
Hachette, 1865 - 369 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 10 - Quel état, mon fils, que celui d'un homme qui, d'un trait de plume, se fait obéir d'un bout de l'univers à l'autre! Son nom, son seing n'a pas besoin, comme la monnaie d'un souverain, que la valeur du métal serve de caution à l'empreinte ; sa personne a tout fait ; il a signé, cela suffit.
Pagina 10 - Quelques particuliers audacieux font armer les rois, la guerre s'allume, tout s'embrase, l'Europe est divisée; mais ce négociant anglais, hollandais, russe ou chinois, n'en est pas moins l'ami de mon cœur : nous sommes sur la superficie de la terre autant de fils de .soie qui lient ensemble les nations et les ramènent à la paix par la nécessité du commerce; voilà, mon fils, ce que c'est qu'un honnête négociant.
Pagina 340 - El fric, et froc, Quand les bœufs Vont deux à deux, Le labourage en va mieux.
Pagina 9 - Votre mère, fille d'un gentilhomme voisin, a été ma seule et unique passion. Dans l'âge où l'on ne choisit pas, j'ai eu le bonheur de bien choisir. Un jeune officier, venu en quartier d'hiver dans la province, trouva mauvais qu'un enfant de seize ans, c'était mon âge, attirât les attentions d'un autre enfant : votre mère n'avait pas douze ans.
Pagina 27 - I la bonne robe est sage comme les lois! Mais, mon ami, j'ai un reproche à vous faire, et votre sœur a raison ; vous donnez aujourd'hui de l'occupation à votre fils, vous l'envoyez je ne sais en quel endroit; au reste, vous le savez ; il faut cependant que ce soit très-loin, car je suis sûre qu'il ne s'est point amusé; lorsqu'il va revenir, il ne pourra nous rejoindre.
Pagina 8 - Si vous me trompez, prenez-y garde; je ferai cabale. M. VANDERK FILS : Je ne crains pas cela. Mais, mon père, on vient de lire le contrat de mariage de ma sœur; nous l'avons tous signé. Quel nom y avez-vous pris ? et quel nom m'avez-vous fait prendre ? M.
Pagina 46 - Les femmes , disait-il , n'ont d'empire que sur les âmes faibles ; leur prudence n'est que de la finesse, leur raison n'est souvent que du raisonnement ; habiles à saisir la superficie, le jugement en elles est sans profondeur : aussi n'ont-elles que le sang-froid de l'instant, la présence d'esprit de la minute, et cet esprit est souvent peu de chose ; il...
Pagina 43 - Oui, vraiment. GOTTE : Vraiment! Mais ne t'y fie pas : Madame voit tout ce qu'on croit lui cacher. Il ya sept ans que je suis à son service; je l'ai bien observée : c'est un ange pour la conduite, c'est un démon pour la finesse. Cette finesse-là l'entraîne souvent plus loin qu'elle ne le veut, et la jette dans des étourderies. Étourderies pour toute autre. Témoin celle-ci. Mais je ne sais comment elle fait : ce qui me désolerait, moi, finit toujours par lui faire honneur.
Pagina 18 - M. VANDERK FILS. Vous l'étiez ! Apparemment, mon père, que l'embarras d'aujourd'hui, et que... M. VANDERK PÈRE. Vous ne me dites pas bonjour. M. VANDERK FILS. Mon père , je vous demande pardon , je vous souhaite bien le bonjour. M. VANDERK PÈRE. Vous sortez de bonne heure.
Pagina 56 - LE MARQUIS. Oui, la voilà. Est-il rien de plus aimable? Mon ami, recevez l'amour des mains de l'amitié. Madame, vous ne saviez pas avoir mademoiselle dans votre château ; elle y est depuis hier. Je suis rentré trop tard, et je suis aujourd'hui sorti trop matin pour vous la présenter. Elle nous appartient de...

Bibliografische gegevens