Revue des provinces de l'Ouest, Volume 4

Voorkant
Armand Guérand
A. Guéraud et cie., 1856
"Primière année" in two parts, separately paged.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 530 - ... fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible : ils ont comme une voix articulée ; et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanières où ils vivent de pain noir, d'eau et de racines: ils épargnent aux autres hommes la peine de semer, de labourer et de recueillir pour vivre, et méritent ainsi de ne pas manquer de ce pain qu'ils ont semé3.
Pagina 519 - Catalogue général des livres composant les Bibliothèques du département de la Marine et des Colonies.
Pagina 11 - BRÉZÉ, grand maître, chef et surintendant général de la navigation et du commerce de France en 1643.
Pagina 765 - RAPPORT sur les travaux du conseil central d'hygiène publique et de salubrité du département de la Loire-Inférieure , pendant l'année 1855 , adressé à M. Henri Chevreau, préfet de la Loire-Inférieure. (Signé: Le vice-président, Sallion; le secrétaire',!
Pagina 708 - Peut-être n'est-il rien de plus grand sur la terre que le sacrifice que fait un sexe délicat de la beauté et de la jeunesse, souvent de la haute naissance, pour soulager dans les hôpitaux ce ramas de toutes les misères humaines dont la vue est si humiliante pour l'orgueil humain, et si révoltante pour notre délicatesse.
Pagina 530 - certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus par la campagne, noirs, livides, et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible ; ils ont comme une voix articulée, et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine; et en effet ils sont des hommes.
Pagina 679 - Voici l'étroit sentier de l'obscure vallée: Du flanc de ces coteaux pendent des bois épais, Qui, courbant sur mon front leur ombre entremêlée, Me couvrent tout entier de silence et de paix.
Pagina 621 - Paris , et d'empêcher qu'il n'y en arrive aucun , devant celui que je vous ai envoyé. Ils me servent avec tant de zèle et de ponctualité, que j'ai tous les jours plus de sujet de m'en louer. Et en cette dernière occasion , quoique j'eusse donné plusieurs ordres , ils les ont si bien exécutés , que tout s'est fait en un même temps, sans que personne ait pu rien pénétrer : au reste , j'ai déjà commencé à goûter le plaisir qu'il ya de travailler soi-même aux finances , ayant , dans...
Pagina 295 - A ces causes et autres à ce nous mouvant : de l'avis de notre Conseil et de notre certaine science, pleine puissance et autorité royale, Nous avons par le présent Édit perpétuel et irrévocable, dit, statué et ordonné, disons, statuons et ordonnons, voulons et nous plait ce qui suit :
Pagina 26 - Monseigneur le vice-légat reçut publiquement le renégat, avec la larme à l'œil et le sanglot au gosier, dans l'église de Saint-Pierre, à l'honneur de Dieu et édification des spectateurs.

Bibliografische gegevens