Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen

Voorkant
P. Periaux, 1867
1 Reviewen
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.

Vanuit het boek

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 292 - Viselli : 105 est modus in rebus, sunt certi denique fines, quos ultra citraque nequit consistere rectum.
Pagina 284 - Enfin la force et l'abondance, je ne sais quelle rudesse, l'irrégularité, le sublime, le pathétique, voilà dans les arts le caractère du génie; il ne touche pas faiblement, il ne plaît pas sans étonner, il étonne encore par ses fautes.
Pagina 274 - Extraits d'un manuscrit de dom Gourdin, contenant le recueil des dissertations lues par lui à l'Académie de Rouen. — Rouen 1867, in-8
Pagina 317 - Chaque ouvrage manuscrit portera en tête une devise qui sera répétée sur un billet cacheté contenant le nom et le domicile de l'auteur.
Pagina 329 - Annales de la Société d'Agriculture, Sciences, Arts et Belles-Lettres du département d'Indre-et-Loire.
Pagina 52 - Chez nos dévots aïeux le théâtre abhorré Fut longtemps dans la France un plaisir ignoré. De pèlerins, dit-on, une troupe grossière En public à Paris y monta la première ; Et, sottement zélée en sa simplicité, Joua les saints, la Vierge et Dieu, par piété.
Pagina 118 - Normandie, membre de la Société géologique de France et de plusieurs autres sociétés savantes de France et de l'étranger.
Pagina 327 - Bulletin des séances de la Société impériale et centrale d'agriculture de France.
Pagina 87 - Le majeur qui est dans un état habituel d'imbécillité, de démence ou de fureur, doit être interdit, même lorsque cet état présente des intervalles lucides.
Pagina 163 - ... couvre d'une légère couche de chaux. Ce n'est donc plus à la nature du sol, mais bien au bi-chlorure de mercure qu'il faut rapporter la faculté conservatrice des souterrains des capucins de Palerme. Ceci nous apprend l'ancienneté de l'emploi du bi-chWrure de mercure comme antiseptique.

Bibliografische gegevens