Comptes rendus des séances de l'année ...

Voorkant
Auguste Picard, 1865
List of members in vols. for 1857-64; the list in the vol. for 1857 covers period from founding of the academy.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Inhoudsopgave

Charencey M H De fait hommage du 2e fascicule de son travail sur
64
sa coupole p
66
Renier H est nommé membre de la commission des antiquités de
70
Sopolis Remarques de M Egger sur ce nom propre p 362
76
Prioux M fait une communication au sujet de la découverte récente
78
Quaranta Bernard fait hommage à lAcadémie de quatre de ses publi
85
Scylitiês Double correction au texte de col auteur p 394
86
Pansélinos Reproduction de ses peintures par M Guillemet p
87
Civis De la valeur de ce titre dans les inscriptions de la Gaule
96
Emmanuel de Rome poëte juif du moyen âge ami du Dante p
133
Iietronne a eu raison dattribuer au lever héliaque de Sirius observé
149
Philippopolis de Thrace Sur la description et la carte de la province
169
Rocchi Le professeur Francesco offre à lAcadémie deux disserta
173
tiuigniaut M secrétaire perpétuel donnelecture de son rapportsur
186
Sothiaque Période Mémoire de M H Martin sur la date historique
190
Séleticides De lère des p 3940
194
Valbonnais Incorrection et mutilation des textes dans son Histoire
202
Levot M obtient au concours des Antiquités de la France la 6 men
207
Lane Edw William remercie lAcadémie de lavoir nommé corres
216
ValentinSmith M offre à lAcadémie ses Notions sur Vorigine
217
Sacy SilTestre de Influence durable de ses leçons sur Et Qua
247
Il
250
lAcadémie p 256257
256
Louvain LUniversité catholique de fait hommage dun certain
257
Quételet M secrétaire perpétuel de lAcadémie royale de Belgique
258
Lammium Inscription dé Opinion de M De Rossi sur larticle de cette
262
Panizzi M bibliothécaire du Brilish Muséum fait hommage dune
266
Claudius Pompeianus Ti lun des gendres de MarcAurèle Sur
274
Marthts Verns P successeur dAvidius Cassius comme légat
287
M Renier fixe
294
Laodicée en Syrie possédait des citoyens romains bien avant le règne
297
Claudius Tiberius centurion Son Cursus honorum p
298
Rascamus FortunatuT citoyen romain natif de Faventia en Italie
300
Parent M découvre dans les textes Uilmudiques la preuve de liden
330
Lion Jules adresse pour le concours des Antiquités delà France
333
LuniPléiadique Annéedont parle Théophraste et dont se servait déjà
344
La Quérière E De est cité avec éloge dans le rapport de M Hauréao
355
Wolf Ferdinand secrétaire de la classe de philosophie et dhistoire
356
Cavedoni est cité par M Ern Desjardins pour son opinion
368
SaintBrieuc Mgr David évêque de communique a lAcadémie
369
Clutonda La déesse divinité topique de la Gaule p
374
Vatopédi couvent grec situé sur la côte orientale du mont Athos pos
379
Larisse Inscription agonistique découverte duus un cimetière juif
386
Paris M Paulin présente les Recherches sur Grolier de M Le Roux
387
PeignéDelacourt M écrit à lAcadémie au sujet de la découverte ré
388
Tanwedou Tumulus de à Plésidy Sa description p
394
Kanetha auj Kanawaf principale ville de lancienne Auranite p
404
Vatry Madame De propriétaire dune partie de remplacement
408
PertinaxHelvius fut légat de Syrie de 180 à 482 p 122
422
Katrah village de la Palestine voisin du NahrRoubin bâti sur lem
423
Kéther Malkhonth Le ou Ja Couronne royale dIbn Gebirol p
432
Prost Aug présente pour le concours des antiquités de la France
434
Senlis Note sur le résultat de fouilles récentes pratiquées aux portes
439
Mas Latrie M De Son nom est inscrit sur la liste des candidats au fau
440
Iilttré M atteste à M le duc de Lcynes le mérite des recherches
443
Ceionius Commodus I consul en 406 p
449
Cocinus Melanius médecin grec de linvention de Fabriciu6
463
Engelhardt commissaire français pour la navigation du Danube
466
Iiebenf Iabbé soutient avee plus dérudition que de bonne foi
474
CessacM découvreau PuydIssolu unegalerieanliquede50m de lon
478
Orléans Charles d Monnaies battues à Asti au nom de ce prince
479
Challe A présente au concours du prix Gobert son Histoire
486
Guillemet M obtient du ministre de linstruction publique une mis
492
Orose Opinion de M Hauréau sur la valeur du témoignage de Paul
499
M
1
Aoifibs xa Xtfii? Les anciens aimaient à rapprocher ces mots p 389
4
Champion Maurice présente au concours des antiquités de la France
5
Chéron de VilliersM présente au concours du prix Gobert MarieAnne
6
Orvieto Communication de M Conestabile sur des peintures ré
11
Saint Jacques Tombeau dit dé a Jérusalem dans la vallée de Josaphat
13
Recherches sur tes monuments
17
Outrey premier drogman de lambassade de France à Constanlinople
26
Kilia Description de ces habitations monacales du mont Athos p 29
29
p 4950
49
Pibrac Le comte de adresse à lAcadémie lo calque dune inscription
61
Visconti Le Chr Ch Louis Son opinion sur la patrie des Sociales
62
Salchat ville appartenant au royaume nabatéen p 104
70
Paradin Guillaume a tu dans le trésor de léglise SaintJean de Lyon
71
Waddinçton M communique à lAcadémie un mémoire sur les ères
82
Stralion paraît avoir connu seul parmi les géographes anciens
88
Charma M fait hommage dune brochure intitulée De léducation
92
Uaouràn Trait caractéristique de larchitecture de ce pays p 66
103
HaramechChèrif Analyse de la suite du mémoire de M de Saulcy
134
Chasles M membre de lAcadémie des sciences Dun rouleau
138
Miller rapporte dOrient un traité de Suétone écrit
146
Paris M Gaston est proclamé lauréat du premier prix Gobert p 154
154
LeBIant M Edmond offre à lAcadémie les livraisons successives
166
Epigambria Dune prétendue ville de ce nom située dans la province
169
Maggiora Vergano M fait hommage à lAcadémie dun opuscule
178
PilaCarocci Luigi do Conti offre à lAcadémie Listmo diSuez ragio
179
Conestabile Le comte GianCarlo fait passer sous les yeuxde lAcadémie
185
Si les anciens
186
Venidius Rufus Q légat de SyroPhénicie p 483
201
découverte à Orléans p 460 est élu membre de la commission
209
Sermonnaires Question sur les Sermonnaires du xm siècle mise
214
Constantin Porphyrogénète Erreur dans la traduotion latino dun pas
215
Chazaud M A adresse pour le concours des Antiquités de la France
219
Schoebel M fait hommage à lAcadémie de sa Philosophie de la raison
230
Pasquale M Francesco Sforza di fait hommage dun opuscule intitulé
232
Constantinople Des bibliothèques de p
239
Champolllon Jeune De laccueil fait par Et Quatremére à ses pre
244
Chinoise Langue Et Quatremère plaide avec chaleur à la mort dABEL
247
Tresca M fait hommage à lAcadémie de sa Noticesur la vie et les tra
257
Wallon M est nommé membre de la commission des travaux litté
258
Troèsmis auj Iglitza Nouvelles découvertes dinscriptions
263
Magistras titre équivalent de magister 285
285
Charma M cité à loccasion de son rapport sur les fouilles de Vieux
287
Maui7 if est nommé membre de la commission des travaux littéraires
307
Charon Des représentations antiques de cette divinité à propos dune
309
Jkciid des inscriptions chrétiennes de la Giule tournant le rapport
320
Pelrucci Le Commandeur envoyé du duc de Toscane Cosme 1er à
323
Christidis M écrit à M Miller au sujet dune nouvelle découverte
324
Epigraphie Du rapport que présente aux vie et vu siècles en Gaule
337
Platées Date exacte de loccupation de cette ville par les Thébains
345
Texte Le P dominicain soutient avec avantage contre labbé
354
Phalacros Remarques de M Egger sur ce nom propre assez rare
357
Epioaioî Observations de M Egger sur cet ethnique p 358
358
Paganicnses Exemple unique de lemploi de cet adjectif p 367
367
Paravey Le Ch De offre à lAcadémie sa dissertation sur le signe inter
368
Plisidy CôtesditrNord Sur les fouilles entreprises dans cette localité
369
Rebecq Le commandant du transport de lÉtat la Truite procède
386
Uresis Doutes de M Rrunet de Presle sur lexistence dun chef serbe
388
Cliatatur général arménien nommé duc dAnlioche par lempereur
389
Passy M Louis fait hommage de la V partie du t II des Mémoires
392
Eusébe cité par M de Saulct à propos du temple de Jérusalem
393
Psellus Michel a composé un Discours sur la ruine do léglise
394
Patin M de lAcadémie française atteste à M le duc De Lctnes
395
Médecine La chez les anciens Mention dun médecin citoyen
405
Choisy Aug élève ingénieur à lEcole des ponts et chaussées com
413
Walther Chr Ferd bibliothécaire à la bibliothèque impériale
421
La règle
428
Kothen M adresse à lAcadémie sans doute pour le concours
436
Melleville M adresse pour le concours des antiquités de la France
437
Patmos Richesses littéraires du monastère de SaintJean dans lîle
438
Eutychius patriarche mejkite dAlexandrie cité par M De Longpérier
439
sur ses titres scienti
447
Mervoyer M offre à lAcadémie sa thèso grecque sur Apollonius
448
Les armes
449
Koumanoudis Stephanos fait connaître dans lEprjiEp t5v IiXoia65W
451
Christiania LUniversité royale de fait hommage à lAcadémie
452
Rein and M est nommé membre de la commission du prix Bordin
460
Laborde M le Cte De Sa nomination comme membre de la com
461
Théon dAlexandrie Discussion dune note attribuée à Théon concer
462
Rougé M Jacques De offre à lAcadémie son mémoire Sur les textes
463
Schlagintweit Emile fait hommage à lAcadémie de sa traduction
466

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 238 - Rechercher les plus anciennes formes de l'alphabet phénicien; en suivre la propagation chez les divers peuples de l'ancien monde ; caractériser les modifications que ces peuples y introduisirent afin de l'approprier à leurs langues, à leur organe vocal, et peut-être aussi quelquefois en le combinant avec des éléments empruntés à d'autres systèmes graphiques.
Pagina 208 - L'Académie avait proposé en 1863, pour sujet du prix annuel ordinaire à décerner en 1865, la question suivante : « Déterminer la date et la valeur des différents textes de la chronique de Froissart. Distinguer ce qui appartient en propre à cet historien; indiquer les emprunts qu'il a faits à ses devanciers et les interpolations ou les remaniements que son œuvre a pu subir.
Pagina 387 - L'usage s'en est conservé en Europe, mais avec de bien grandes modifications. La force humaine at-elle diminué, ou la vigueur des taureaux at-elle augmenté? C'est ce que je ne saurais décider. Toutefois, et sans vouloir revenir sur l'éternelle question des anciens et des modernes, je ne puis m'empêcher de constater que tout l'avantage est ici en faveur des premiers. Car on ne voit plus aujourd'hui un homme saisir le taureau par les cornes, lutter corps à corps avec lui, le terrasser, s'asseoir...
Pagina 444 - Rapport fait au nom de la Commission des Antiquités de la France sur les ouvrages envoyés au Concours de l'année 1891, par M.
Pagina 192 - Pompei • (pag. 93). teintées de minium, n'ait pas le caractère d'un graffilo), je le demande, quelle lumière peut-on tirer de là sur la persécution de Néron, et particulièrement sur la question de savoir si elle fut locale ou générale? Comment conclure de ces innocentes railleries que les Chrétiens, fussent proscrits à Rome ou hors de Rome? Avec la meilleure volonté du monde, je n'y puis voir qu'une chose, c'est qu'on connaissait les Chrétiens àPompéi, qu'on se moquait de la propagande...
Pagina 29 - Malheureusement ce sont presque toujours les mêmes ouvrages: évangiles, psautiers, liturgies, saint Jean Chrysostome, saint Basile, saint Grégoire de Nazianze et les autres pères de l'Eglise. Loin de moi la pensée de déprécier ce genre de manuscrits qui, indépendamment de leur importance théologique et littéraire , doivent intéresser vivement le miniaturiste et le paléographe, comme l'ont fort bien prouvé les travaux de M. Porphyrios et du général Sébastianolf.
Pagina 412 - ... meilleur moyen est de savoir comment s'exercent de notre temps même les arts et métiers. C'est en voyant travailler les modeleurs, les mouleurs, les sculpteurs, les fondeurs, les bijoutiers, les tisseurs, les céramistes, tous ceux qui mettent en œuvre les métaux, le bois, la pierre, l'argile, qu'on peut parvenir à comprendre la raison d'une foule de détails qui, appréciés à leur juste valeur, fournissent assez souvent des indices chronologiques, et dans tous les cas ne viennent plus...
Pagina 294 - A la vérité, deux personnages sont profondément inclinés devant le prince : l'un d'eux même est presque prosterné; mais ils sont armés d'épées et nimbés comme les autres; et si l'on peut trouver là une image sensible du respect, de la crainte qu'un souverain puissant devait inspirer soit à ses sujets, soit à des émirs voisins d'un rang moins élevé ou soumis par ses armes, il est impossible d'y reconnaître des chrétiens persécutés, ainsi que le voulait Millin.
Pagina 30 - Aihos sont très-méfiants, et ils ont raison. On a tant et si souvent abusé de leur confiance! Ils ne montrent pas du premier coup leurs richesses. Il faut les voir souvent, causer avec eux, leur inspirer de la confiance ; alors ils deviennent communicatifs et sortent: de quelque endroit secret des manuscrits et des objets curieux qu'ils consentent à vendre. 11 y en a cependant contre lesquels tout échoue.
Pagina 29 - C'est ce qui explique pourquoi ces manuscrits sont écrits avec une grande correction et contiennent presque toujours des ouvrages ou des fragments importants. Remplis d'abréviations, ils ont souvent rebuté les personnes peu expérimentées, qui n'ont pas osé aborder les difficultés d'un pareil déchiffrement. Moins lus que les autres, écrits par des hommes instruits et habiles, ils offrent plus de chances heureuses aux investigations du paléographe.

Bibliografische gegevens