Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

bien sculptée, les ornemens de la tête disposés en relief, tombant sur les côtés des oreilles, à la façon des figures égyptiennes. Statue à mi-corps, avec les mains et les poings fermés sur la poitrine. Pierre représentant une sorte de table ou piédestal presque cubique, avec des moulures et des figures bien coordonnées. Tête de grandeur naturelle, offrant des traits conformes à l'art du dessin; elle était primitivement couverte d'un enduit blanc et poli. Fleur à six pétales, sculptée au milieu

d'un carré long sur une pierre de même forme.

N° 39.-Pierre antique très-dure, figurant un animal inconnu d'un pied et demi de long, et dans l'attitude du repos, sculpté avec beaucoup de soin et de goût, dans la tête, le corps et les membres.

[ocr errors]
[ocr errors]

[ocr errors]

N° 40-43, pl. xiv. Une statue en pierre de couleur noirâtre est encastrée dans le mur d'un moulin. Elle représente un

homme accroupi, et dans l'action de manger. A côté se trouve une autre statue de femme, coiffée selon l'ancien style égyptien, et d'un travail qui n'est pas à dédaigner.- Un peu au-dessous se trouve une autre figure représentée assise, dont les mains tiennent les genoux par les côtés, et les genoux touchent presque le menton. Elle est à la manière égyptienne par l'exécution, et porte sur la tête une espèce de bonnet phrygien, composé, comme les calottes, de bandes qui se joignent au Une pierre cubique au milieu de laquelle sont sculptés en sautoir deux tibias, comme ceux que nous mettons sur nos ornemens funéraires.

sommet 1.

N° 44, pl. xv.-Près le village de Mecamecan, et dansles limites de l'habitation de San José Tepatolco, se trouve une roche isolée, ayant 60 pieds de tour et 13 environ de haut. Du côté de l'orient, il y a six échelons ou degrés pour aider à parvenir au sommet. Sur les côtés sud et ouest se trouvent divers signes symboliques et astronomiques; de plus la figure en pied et de profil d'un homme qui a, entre ses deux mains levées et tournées vers l'orient, un instrument long et évasé par le bord, que Dupaix croit être un instrument d'optique. Au-dessous de

1 Nous ne répétons pas ces figures de style égyptien, car nous en avons déjà donné une dans le N° 39, t. vii, p. 248.

ses pieds, dans une sorte de bordure, divisée en petites cases avec divers ornemens, se voient répartis en six quartiers, des signes qui ont quelque rapport avec l'ordre de l'ancien calendrier mexicain 1. Au devant du personnage est un lapin et quelques autres ornemens, etc.

Auprès du même village, dans un endroit nommé le Mont Sacré, est une caverne, de 33 pieds de long, 16 et demi de large et autant de haut, qui a été taillée de main d'homme dans le roc, comme celle dont nous avons donné le dessin dans notre n° 64 ci-dessus, p. 286.

N° 45-49, pl. xvI. On voit dans le village d'Ozumba, une pierre circulaire, très-dure, de 11 pieds de circonférence, au centre de laquelle se trouve un cercle merveilleusement divisé et travaillé. - Au village de Chimalhuacan Tlachialco, il y a une pierre ronde, où se trouvent sculptées deux espèces de rosaces. - Une figure de femme couronnée de créneaux comme la Cybèle grecque et égyptienne. Une pierre, sur laquelle est sculptée une figure circulaire, composée d'angles saillans et rentrans, ou de pointes, et ayant à son milieu une fleur ou roUne idole, ou figure entière de 27 pouces de haut, ayant un bandeau sur la tête, des pendans d'oreille, un anneau passé dans la cloison du nez, une ceinture et un petit tablier.

sace.

No 50-52, pl. xvII.-Dans le village de Saint-Jean-Ahuehuepa, on trouve une statue de grandeur naturelle, à laquelle on a brisé la tête et les pieds; elle porte une espèce d'ornement ou ruban sur la poitrine, et une corde en ceinture autour du corps.

Une tête de femme avec de nombreux ornemens, fleurs, etc. A Xonacatepec, un masque, ou moitié de tête, sculpté en pierre blanche transparente, et offrant les traits caractéristiques de la nation.

[ocr errors]

No 53 et 54, pl. xvII.—Tout près du village de Chila, sur une éminence nommée la Tortue, se voient encore les restes d'une pyramide quadrangulaire, fort détériorée par la végétation, et dont la base a, sur chaque face, 96 pieds sur 60 de hauteur; on y arrivait par un escalier qui regarde l'Orient. « Au pied de

1Voir ce Calendrier mexicain, chef-d'œuvre de sculpture, dans le N° 41, t. VIL, p. 396.

la pyramide et vers l'angle nord-est, se trouve l'entrée d'une sépulture souterraine en forme de croix, revêtue intérieurement de pierres taillées, jointes par un ciment de chaux, recouvertes d'un enduit blanc et brillant. L'on y descend par six marches, de 4 pieds et demi de longueur, qui mènent à une petite salle de 6 pieds de long sur 4 et demi de large. Cette salle, dont la hauteur est aussi de 6 pieds, a sur ses trois autres faces, des souterrains de 3 pieds en carré et de 4 et demi de profondeur. On y voit encore des ossemens humains. La voûte est formée d'une couche solide de chaux, de 9 pouces d'épaisseur. La profondeur, au-dessous du niveau du sol, est d'environ 11 pieds. Nous donnons ici le plan de ce souterrain. Voir fig. 1.

No 55-58, pl. xx. -Près du village de Huahuapa, et sur une colline nommée Tallesto, on trouve une grande pierre, de 4 pieds et demi de long et de 1 pied et demi de large, laquelle offre, sur une de ses faces, un écu gravé en relief avec son orbe et une espèce de vase dans le champ. Du bouclier sort une main qui tient une espèce de lance, à côté de laquelle semble pendre un ornement, terminé par cinq ronds ou cercles.-Une tête humaine fantastique, ou grossièrement ébauchée, pierre très-dure, et offrant un style de sculpture différent des autres sculptures mexicaines. Une pointe de dard, de forme triangulaire, avec un manche pour être fixé au javelot; la matière est du silex pyromachus. Nous en donnons ici la figure, qui prouve que sa forme était tout-à-fait semblable, surtout par le bas, aux dards des Grecs et des Romains. Voir fig. 2.

en

Une jolie pierre, lisse, polie, travaillée avec goût, offrant la forme d'un de nos encensoirs, composée aussi de deux pièces, l'une supérieure, vidée, travaillée à jour, l'autre servant de base, s'adaptant parfaitement, et percée de trous, donnant passage à plusieurs cordons. Nous en donnons la figure, parce que c'est un des morceaux les plus achevés et les plus délicats de l'art mexicain. Voir fig. 3.

es

N° 59-60, pl. xx. On y voit plusieurs idoles et figurines, trouvées dans les sépultures Zapotèques, semblables aux grossières figures des Isis et Osiris, que l'on trouve à côté des momies égyptiennes.

No 61-63.

[ocr errors]

-

[ocr errors]

Ce sont trois des outils dont se servaient les

Mexicains pour fabriquer leurs ouvrages de sculpture et autres; ces outils sont d'une pierre de touche, très-noire, ou verte, ou en jaspe, compacte, polie, et sans pores sensibles à l'œil, ressemblant à une matière métallique.

Le capitaine Dupaix insère ici une courte dissertation pour prouver l'origine égyptienne des monumens mexicains.

N° 64-65, pl. xxi. — A l'ouest d'Antequera et sur la colline des Monte Alvan, se trouve une pierre de granit, ayant 6 pieds de long, 4 et demi de large, ct 1 pied et demi d'épaisseur: cette pierre est toute taillée et chargée de dessins et hiéroglyphes, offrant des figures d'hommes alternant avec des ornemens, système d'écriture ou symbolisme, différent de celui qui est usité chez les Mexicains. Une pierre ronde de 11 pieds de circonférence, ayant servi d'autel aux sacrifices.

N° 66-71, pl. xxII-XXIV. Sur le plateau que forme le groupe de collines qui sépare la grande vallée d'Oaxaca de la petite, se trouve un tumulus fait de main d'homme, à base circulaire et de figure conique, de 60 pieds de haut; il est traversé du sud au nord par un souterrain long de 78 pieds, de 7 pieds de haut, et de 6 de large. Des dalles de pierre de trois pieds de haut revêtent le côté gauche du souterrain, et offrent une suite de figures d'hommes, sculptées, et dans différentes positions. Ces bas-reliefs qui auraient pu être d'un grand secours pour l'explication de l'histoire de ces peuples sont en parties détruits; les dalles brisées jonchent l'entrée du souterrain. Les cinq personnages que l'on a pu dessiner sont nus, ayant seulement des ornemens de têtes différens, et dont l'un présente la singularité d'une grande queue tressée, et sortant de sous une espèce de casque. (Voir fig. iv.) Quelques signes hiéroglyphiques accompagnent plusieurs de ces figures. Ceux que l'on voit derrière la tête de la figure Iv, sont probablement le nom de cette figure. Des ossemens trouvés dans la caverne font présumer qu'elle servait de sépulture.

IV.

[ocr errors]
[ocr errors]

N° 72, pl. xxv.-Autre tumulus de 40 pieds de haut, traversé dans toute sa longueur par un souterrain construit avec beaucoup d'art et de solidité, et pavé d'un enduit de chaux et de

sable.

N° 73-75, pl. xxvi. Pierre demi-sphérique en lave ou py

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
« VorigeDoorgaan »