Journal encyclopédique ou universel, Volume 7

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 261 - Vois combien des grandeurs le comble est dangereux . Contemple de Fouquet les funestes reliques, Et tandis qu'à sa perte en secret tu t'appliques , Crains qu'on ne te prépare un destin plus affreux.
Pagina 120 - L'arrachent à la terre en l'élevant aux cieux; Soit que du peuple obscur la jalouse foiblesse S'efforce d'offusquer un éclat qui la blesse ; Soit enfin que les dieux, avares du bonheur, Au prix d'un dur travail, vendent un peu d'honneur, L'histoire de nos jours et les fastes antiques Étalent à l'envi les malheurs poétiques. Hésiode, à nos yeux, s'y montre assassiné...
Pagina 413 - M"**, (l'abbé de Voisenon) représentée pour la première fois par les comédiens italiens ordinaires du Roi, le 15 février 1762.
Pagina 372 - ... chez eux , comme chez les autres nations , & que fur la furface de la terre , tout fe rapporte à deux points, l'horreur du vice & l'éloge de la vertu».
Pagina 353 - Ponl(6), qui n'e'toit pas éloigné de ce temps-là, écrit dans son traité de l'âme , qu'on reçut d'Occident la nouvelle qu'une armée , venue du pays des Hyperboréens , avoit pris une ville grecque nommée Rome, qui étoit dans cette contrée près de la grande mer.
Pagina 415 - ... de mon oncle , qui voulait me donner une autre femme. LA FEMME DU BAILLI. Tiens , tiens, mon gendre, ne me parle pas de ton oncle } je fuis enchantée qu'il ne foit pas de la noce. Il m'a fait fept à huit malices que je ne lui pardonnerai jamais. r LE BAILLI. ! / Ma petite famotte [a raifon : ton oncle eft un mauvais plaifant qui n'a jamais que des idées burlefques. Fi ! qu'il eft ridicule à un campagnard de foixante ans de faire le goguenard, l'efpiegle,.
Pagina 387 - ... les détermina à pouffer la réfiftance jufqu'à fe faire prendre de force. Il paroît que Barcochébas y périt , foit en combattant , foit par le fupplice , fuppofé qu'il...
Pagina 269 - Ils dépendent comme s'ils en avoient : on emprunte,, on trompe, on ufe de mille artifices indignes pour parvenir : mais qui remédiera à ces maux ? Il faut changer le goût & les habitudes de toute une nation ; il faut lui donner de nouvelles loix. Qui le pourra entreprendre...
Pagina 382 - Malheur à l'homme avide & ambitieux, qui fait couler nuit & jour les larmes des peuples défolés!

Bibliografische gegevens