Itinéraire de la Haute-Égypte

Voorkant
Mourès & cie, 1872
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.

Vanuit het boek

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 206 - ... le sphinx, emblème de la sagesse unie à la force, et le lion, symbole du courage , sont debout près du trône, qu'ils semblent protéger. Des officiers agitent autour du naos les flabellum et les éventails ordinaires; de jeunes enfants...
Pagina 158 - ... peu près complètes régnent, ce n'est pas pour augmenter par l'obscurité le mystère des cérémonies, c'est pour mettre en usage le seul moyen possible alors de préserver les objets précieux, les vêtements divins, des insectes, des mouches, de la poussière du dehors, du soleil et de la chaleur elle-même. Quant aux fêtes principales dont le temple était le centre et le noyau, elles consistaient surtout en processions qui se répandaient au dehors, à la pleine clarté du soleil, jusqu'aux...
Pagina 193 - Mais en retour, ô roi , accorde-moi « une longue vie. Beaucoup viennent en ce lieu « pour savoir si Memnon conserve une voix dans « la partie du corps qui lui reste. Quant à lui, assis « dans son trône, privé de sa tête , il résonne en « soupirant pour se plaindre à sa mère de l'ou« trage de Cambyse ; et lorsque le brillant soleil « lance ses rayons, il annonce le jour aux mortels
Pagina 109 - J'ai vu deux lions placés en face l'un de l'autre , à peu de distance; leur aspect inspirait la terreur. On avait su , malgré leur grandeur colossale et infiniment audessus de la nature, leur conserver toute la vérité des formes et des proportions; ils ont été brisés et couverts de terre.
Pagina 98 - ... point de décombres accumulés à la base, il s'ensuit que la place même de l'entrée ne se voyait pas du dehors. Au sud-est de la grande Pyramide est le Sphinx. Le Sphinx est un rocher naturel auquel on a donné tant bien que mal l'apparence extérieure de cet animal symbolique.
Pagina 126 - C'est ce que notre inscription appelle « les dons funéraires. » Les tableaux relatifs à l'apport des dons funéraires sont nombreux. Les deux parois de la petite chambre à droite du couloir d'entrée de la tombe de Ti, représentent des scènes de ce genre : des serviteurs apportent sur leur tête, sur leurs épaules, sur leurs mains étendues, des victuailles, des fleurs, des plateaux chargés de vases. Sur la paroi est du même couloir d'entrée on a représenté l'abattage des bœufs destinés...
Pagina 96 - ... nous a appris sur les habitudes monumentales de ce pays, que d'y voir autre chose que des tombeaux. Les Pyramides, quelles qu'elles soient, sont des tombeaux, massifs, pleins, bouchés partout, même dans leurs couloirs les plus soignés, sans fenêtres, sans portes, sans ouverture extérieure. Elles sont l'enveloppe gigantesque et à jamais impénétrable d'une momie , et une seule d'entre elles aurait montré à l'intérieur un chemin accessible d'où, par exemple, des observations astronomiques...
Pagina 207 - ... l'étui de son arc et ses autres insignes. Neuf princes de la famille royale, de hauts fonctionnaires de la caste sacerdotale et des chefs militaires suivent le naos à pied, rangés sur deux lignes; des guerriers portent les socles et les gradins du naos; la marche est fermée par un peloton de soldats. Des groupes tout aussi variés précèdent le Pharaon : un. corps de musique, où l'on remarque la flûte, la trompette, le tambour et des choristes, forme la tête du...
Pagina 244 - ... en retrait. Partout d'ailleurs on remarquera le soin, la méthode, nous dirons la précaution avec laquelle la pierre a été exploitée. Il semble qu'on ait débité la montagne par morceaux réguliers comme un habile charpentier débite en planches le tronc d'un arbre précieux. Nous n'en serions pas certains pour d'autres raisons, que la vue seule des carrières de GebelSilsileh nous prouverait que les brutalités de la poudre étaient inconnues à ceux qui ont exploité ces carrières. Les...
Pagina 231 - Lemort, unefois jugé digne de la vie éternelle les épreuves sont accomplies ; il devient dieu luimême ; désormais pur esprit, il circule dans le monde infini des astres. La tombe n'est ainsi que le voyage figuré de l'âme jusqu'au séjour éternel. Elle la prend à sa sortie du corps, et de chambre en chambre elle nous fait assister à sa comparution devant les dieux, à son épuration graduée ; finalement, dans la grande salle du fond, elle nous montre sa définitive admission dans la vie...

Bibliografische gegevens