L'évolution de l'ornithologie

Voorkant
F. Alcan, 1925 - 307 pagina's
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.

Vanuit het boek

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 11 - Belon consigna les résultats de son voyage dans un ouvrage fort remarquable, intitulé les Observations de plusieurs singularités et choses mémorables, trouvées en Grèce, Asie, Judée, Egypte, Arabie et autres pays estranges, rédigées en trois livres; Paris (G.
Pagina 27 - J'en étais au seizième volume de mon ouvrage sur l'histoire naturelle, dit Buffon, lorsqu'une maladie' grave et longue a interrompu, pendant près de deux ans, le cours de mes travaux. Cette abréviation de ma vie, déjà fort avancée, en produit une dans mes ouvrages. J'aurais pu donner, dans les deux ans que j'ai perdus, deux ou trois volumes de l'histoire des oiseaux, sans renoncer pour cela au projet de l'histoire des minéraux, dont je m'occupe depuis plusieurs années.
Pagina 29 - ... le soin de ménager sa pensée, que s'est imposé Buffon, va si loin qu'il profite de tout dans Bexon : de ses idées, de ses vues, de ses tours, de ses expressions : quelquefois, après avoir effacé une expression, il la reprend ; après avoir écarté une idée, il y revient ; et tout cela aux moindres frais possibles, même pour la peine physique d'écrire, car il se sert le plus qu'il peut des mots écrits par Bexon, sauf à les modifier plus ou moins, selon le besoin. Je donne, dans ce...
Pagina 59 - Pacifique, dans laquelle nous naviguâmes pendant le cours de trois mois et vingt jours, sans goûter d'aucune nourriture fraîche. Le biscuit que nous mangions n'était plus du pain, mais une poussière mêlée de vers qui en avaient dévoré toute la substance, et qui, déplus W"1 Environs de Port-Famine.
Pagina 167 - Fhyver engourdis dans leurs trous ; on ne doute point que les chauve-souris ne passent cette mauvaise saison dans ce même état de torpeur, accrochées au plafond des grottes souterraines et enveloppées de leurs ailes comme d'un manteau ; mais on doute que les hirondelles vivent six mois sans respirer, ou qu'elles respirent sous l'eau pendant six mois; on en doute, non seulement parce que la chose tient du merveilleux , mais parce qu'il...
Pagina 27 - Gueneau de Montbeillard, que je regarde comme l'homme du monde dont la façon de voir, de juger et d'écrire, a plus de rapport avec la mienne ; je l'ai engagé, dis-je, à se charger de la plus grande partie des oiseaux; je lui ai remis tous mes papiers à ce sujet....
Pagina 27 - J'aurois pu donner dans les deux ans que j'ai perdus, deux ou trois volumes de l'Histoire des Oiseaux, sans renoncer pour cela au projet de l'Histoire des Minéraux dont je m'occupe depuis plusieurs années. Mais me trouvant aujourd'hui dans la nécessité d'opter entre ces deux objets, j'ai préféré le dernier comme m'étant plus familier, quoique plus difficile, et comme étant plus analogue à mon goût par les belles découvertes et les grandes vues dont il est susceptible. Et pour ne pas priver...
Pagina 28 - Il a fait de ces matériaux informes un prompt et bon usage, qui justifie bien le témoignage que je viens de rendre à ses talents : car ayant voulu se faire juger du public sans se faire connaître, il a imprimé, sous mon nom, tous les chapitres de sa composition, depuis l'autruche jusqu'à la caille, sans que le public ait paru s'apercevoir du changement de main ; et parmi les morceaux de sa façon, il en est, tel que celui du paon, qui ont été vivement applaudis et par le public et par les...
Pagina 61 - En côtoyant toujours cette terre vers le pôle antarctique, nous nous arrùlàmes à deux îles(5), que nous ne trouvâmes peuplées que d'oies et de loups marins. Les premières y sont en si grand nombre et si peu farouches que, dans une heure de temps, nous en fîmes une abondante provision pour les équipages des cinq vaisseaux. Elles sont noires, et paraissent couvertes également par tout le corps de petites plumes, sans avoir aux ailes les pennes nécessaires pour voler, et...
Pagina 71 - Nieremberg en 1635, et Marggraf en 1648, un peu plus tard. L'ouvrage de Nieremberg a été dédié au comte d'Olivarez, ministre favori de Philippe IV (i), si célèbre par le roman de Gil-Blas. On y remarque beaucoup de superstition' et peu de critique ; l'auteur y entre dans des discussions métaphysiques , qui tiennent aux idées du moyen âge, dominantes encore à cette époque , surtout dans les colléges des jésuites. Néanmoins , il ya dans son ouvrage des observations intéressantes sur...

Bibliografische gegevens