Mémoires sur la ligue dans le Laonnois

Voorkant
La Société académique de Laon, 1869 - 526 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 70 - La Ligue a, de surplus, les deux pieds griffonne^, Pour aller et venir vers les plus obstine^. Elle a le cœur d'acier, le corps d'une Diablesse, La langue de sorcière et l'habit d'une Abbesse...
Pagina 7 - ... de satisfaire à la curiosité de ceux qui s'en enquièrent. Or les choses où les hommes se monstrent plus curieux , et se rendent plus affectez , sont celles de la religion , qui en rend la vérité si peu cogneue qu'à grand' peine se peut-elle savoir que bien obscurcie et masquée de quelque fiction mensongère.
Pagina vi - Antoine Richart, Les mémoires de ce qui s'est passé en la ville de Laon depuis le commencement des dernieres guerres civiles jusques a l'année 1596, Laon, 1869, pp.
Pagina 469 - ... jugemens donnez contre lesdits habitans ou aucuns d'eux demeureront nuls. « Et si aucuns d'eux vouloient sortir de ladite ville pour se retirer ailleurs, le pourront faire et emmener avec eux leurs biens meubles et autres commoditez , sans qu'ils puissent estre retenus ny empeschez de ce faire, pour quelque cause que ce soit, en quelque lieu qu'ils veulent aller : et pour le regard de leurs heritages et biens immeubles, n'en pourront jouyr s'ils ne resident en lieu qui soit sous l'obeyssance...
Pagina 502 - délibéré de mettre sus à faire promptement lever et assembler » bon nombre de gens de guerre tant de cheval que de pied, » pour nous en servir ès-occasions qui se présenteront pour la » conservation de notre état et de nos bons sujets , et d'en, » bailler la charge à quelques vaillants et expérimentés capi...
Pagina 7 - ... savant des choses que l'on a veues; dont la première induist à enrichir le compte de ce qui sert à la cause exposée , et taire ou deguiser ce qui est contraire ; la seconde fait rapporter tout ce qu'on imagine de vray semblable pour très certain et veritable, par un desir de satisfaire à la curiosité de ceux qui s'en enquièrent. Or, les choses où les hommes se monstrent plus curieux et se rendent plus affectez sont celles de la religion , qui en rend la verité si peu cogneue qu'à grand...
Pagina 69 - des mouchars en plusieurs coings des rues pour par les « fenestres et trilliz oyr, veoir et considérer les actions « des soupsonnez, fut entretenu aussi des mutins pour sen...
Pagina 271 - ... Saint Jacques, que l'on appelloit le Cour de Langres, lequel ils divisèrent en deux demeures, l'une pour 95 les religieux, l'autre pour les escoliers. En ceste compagnie y avoit lors plusieurs personnages doctes, entre autres frère Esmond Auger et Maldonnat, celuy-là grand prédicateur, et cestuy versé et nourry en toutes sortes de langues et de disciplines, grand Théologien et Philosophe. Ceux-cy envoiez par deçà pour annoncer leur doctrine 100 furent très favorablement accuelliz, et...
Pagina 230 - BIOGRAPHIE perdre la vie. Et je trouve le mot de Guy Patin bien dédaigneux, et je trouve Antoine Richart bien dur, quand il écrit : « II lui eust mieux [valu?] pour son honneur sortir « [de] la ville au commencement de ces guerres comme « feirent beaucoup daultres de sa qualité sans nager entre...
Pagina 267 - Ceux qui sont de la petite observance sont, sans plus, astreints à deux vœux, l'un regardant la fidélité qu'ils promettent au pape et l'autre, l'obéissance envers leurs supérieurs et ministres. Ces derniers ne vouent pas pauvreté, ains leur est loisible de tenir bénéfices sans dispense, succéder à pères et mères, acquérir terres et possessions, comme s'ils ne fussent obligés à aucun vœu de religion. Et ceci est la voie par laquelle ils ont acquis tant de biens et richesses en ce...

Bibliografische gegevens