Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

L'OPERA.

Arr 226. (py a pas d'mal à ça)

Par des parodies
Elle pincera
Les deux Comédies,

M. VAUDEVILLE.

Même l'Opera.

L'OPERA, s'en allant.

N'y a pas d'mal à ça,
N'y a pas d'mal à ça.

SCENE X I.

La FOIRE, M. VAUDEVILLE.

M. VAUDEVILLE.

AIR 140. (Ma Comére , quand je danse)

Paris reverra la Foire,
En dépit des Envieux,

La FOI R E.

Mettons toute notre gloire
A faire de notre mieux,

Encom

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Adieu, notre Maman. Je vais me mettre en quatre, pour vous rendre plus brillante que jamais.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

SCENE XII.

La TOIRE, SCARAMOUCHE.

SCAR A MOUCH E.

Madame, voici les deux Comedies.

La FOIRE.

Il n'est pas pofsible!

(Scaramouche se retire.)

SCENE XIII.

La FOIRE, la COMEDIE Françoise,

la COMEDIE Italicnne.

La COMEDIE Italienne , bas, à la Comedie

(Françoise , en déclamant. Il n'en faut plus douter, c'est elle. La COMEDIE Françoise, à part.

Juftes Dieux ! C'est la Foire, en effet, c'est ce Monstre odieux ! Quoi , l'avare Acheron a pû lâcher la proie !

(haut, faluant la Foire.) Madame, nous venons vous marquer notre joie.

Nous

Nous comptions que le Dieu du tenebreux sé.

jour Pour jamais retiendroit vos Mares dans fa Cour; Cependant, aujourd'hui renduë à la lumiere, Vous êtes prête encor d'entrer dans la carriere. Ah ! que votre retour , ma Bonne , nous est doux! La COMEDIE Italienne, à la Foire, en s'apo

(prochant delle. Avec fincerité, ma Chere, embraffons-nous.

(la Foire récule.) Quoi, vous vous refusez, Ingrate, à nos ten

drelles !

La FOI RE.

Le respect me défend d'embrasser mes Maîtres

ses; Je fais ce que je dois.., La COMEDIE Françoise.

Depuis quand ce respect?

La COMEDIE Italienne.

Un procedé fi franc vous seroit-il suspect ?

La FOIRE.

Point du tout; mais enfin un peu de retenuë...

La COMEDIE Italienne. Je t'entends, & je vois que tu m'as entenduë.

Con

I 4

Connoi donc ma fureur: C'est trop dissimuler : Mon but, en t'embrassant, étoit de t'étrangler.

La FOI R E.

Oh ! je l'ai bien' vû dans vos civilitez; mais je m'en moque.

AIR 56. (Pour passer doucement la vie )

Vainement vous voulez me nuire,
Me faire périr sous vos coups :
Perdez l'espoir de me détruire;
La Foire est un Hydre pour vous.

La COMEDIE Françoise.

AIR 69. (La Ceinture.)

Pour avoir recouvré le jour,
Penses tu donc être immortelle?
Appren que je puis sans retour
Te rendre à la nuit éternelle.

La COMEDIE Italienne.

AIR 61. (Les Trembleurs.)

C'est moi, fatale Ennemie,
Que l'Enfer a revomie,
C'est moi qui veux de ta vie
Finir les jours trop chéris.

« VorigeDoorgaan »