Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub
[blocks in formation]

!

DES

OUVRAGES

ANONYMES ET PSEUDONYMES.

[ocr errors]

F.
FAB

FAB 6551. Fable

ABLE (la) des abeilles, ou les (1° par les PP. Vinot et TISSARD, Fripons devenus honnêtes gens, tra- oratoriens; 2° par le P. DELFAULT, duit de l'anglois de MANDEVILLE aussi oratorien), et autres pièces de (par J. BERTRAND). Londres (Ams- poésie latine et françoise (le tout

terdam), 1740, 4 vol. in-12. publié avec une préface par l'abbé 6552. Fable (la) du temps, ou un Coq

SAAs). Anvers (Rouen), Michel Bonnoir qui bat deux Renards (par dom

nefoy, 1738, in-12 de 288 pages.

Le recueil des PP. Tissard et Vinot parut GERBERON). 1674, in-12.

à Troyes en 1696, in-12; celui du P. Del6553. Fables (par WilLEMAIN D'A- fault fut imprimé à Rouen en 1694 , sous la | BANCOURT). Amsterdam (Paris),

rubrique d'Amsterdam. Louis Cellot, 1777, in-8.

6537. Fables choisies, mises en vers '6554. Fables allemandes et Contes par M. DE LA FONTAINE, nouvelle françois en vers, avec un essai sur

édition revue avec soin, avec la vie la fable (par du Coudray). Paris, de l'auteur (par FRÉRon), et suivie Jorry, 1770, in-8. — Seconde édi- d'un vocabulaire qui tiendra lieu de tion. Paris, Monory, 1772, in-8, notes (par A DRY). Paris, H. Barbou, avec une seconde partie intitulée : 1806, in-12. Mes trente-six Contes et tes trente

6558. Fables, Contes et Esquisses de six Contes.

caractères, dialogues en vers, par Cette dernière partie a paru en 1782, sous le titre d' Almanach conteur ; il n'y a eu que

J. B. (Lanos). Paris , an 7 (1799), le frontispice de changé.

in-12 de 100 pages. 6555. Fables choisies de Gay, mises 6559. Fables de fleuves ou fontaines,

en vers français (par de Mauroy). !

avec la description pour la peinture Paris, 1784, in-12.

et les épigrammes, par. P. D. T. 6556. Fables choisies de M. DE LA (PONTUS DE THIARD). Paris, J. Ri

Fontaine, traduites en vers latins cher, 1586, in-12.

[ocr errors]
[ocr errors]

а

II.

656o. Fables (les) de HOUDART DE LA

Motte, traduites en vers par le P.S. F.(le poëte Sans- FARD, c'està-dire Gacon). Asinus ad lyram, et se vend au café du Mont-Par

nasse; in-12. 6561. Fables de la FONTAINE, imprimées par

ordre du roi, pour l'éducation du dauphin (précédées d'une notice sur la vie de la Fontaine, par NAIGEON). Paris, Didot aîné, 1788, in-4; 1789, 2 vol. in-8; 1789, 2 vol.

in-18. 6562. Fables de LA FONTAINE, avec un

choix des notes de Coste et des observations de CHAMPFORT, avec des variantes, etc. (édition publiée par M. Louis Du Bois, bibliothécaire de l'Orne). Alençon et Paris, Lenoir, an 9 (1801), 2 vol. in-12, avec 202 gravures en bois par

M. GODARD. 6563, Fables de LESSING, en allemand

et en français, avec deux traductions, dont une interlinéaire (par M. BOULARD). Paris, 1799, in-8.

La seconde traduction est celle de D'AN

Paris, veuve Martin Durand, 1647, 1652, 1654, petit in-12, souvent réimprimé.

C'est à tort que le P. Fabre, dans sa préface de la traduction française de Phèdre page vii, et l'abbe Goujet, dans le tome sixième de sa Bibliothéque françoise, p.115, ont avancé que cette traduction avait paru en 1646. On lit au bas du privilége : Achevé d'imprimer le 24 du même mois et an (décembre 1646). Elle n'a donc pu paraître, et n'a paru en effet qu'en 1647. Telle est aussi la date de la première édition. L'inexactitude des deux écrivains français est cause que M. Schwabe, dans sa bonne édition de Phèdre, Brunswick, 1806, t. I, p. 49, a présenté cette édition de 1647 comme la seconde de la traduction de Sacy.

L'abbé Goujet a encore eu le tort de dire dans le même endroit, que cette traduction avait paru avec de courtes notes. Les trois premières éditions sont sans nutes : ce fut cn 1658 que parurent pour la première fois, à la fin de la quatrième édition, les courtes notes d'un anonyme, qui ont été ensuite placées au bas des fables dans les éditions publiées chez Barbou et chez Brocas.

En 1664 , Tanneguy le Fèvre fit réimprimer à Saumur la même traduction, avec des observations qui ont été réimprimées à Hambourg et à Amsterdam. Elles sont présentées comme l'ouvrage d'un anonyme dans ces différentes éditions ; mais l'abbé Goujet croit que cet anonyme est le Fèvre lui-même. Voyez la Bibliothéque françoise, t. 6, p. 117.

Claude - Louis Thiboust; imprimeur libraire à Paris, connu par la réimpression de plusieurs petits livres avec des notes , donna en 1725 une nouvelle édition de la traduction de Sacy, dédiée aux jeunes gens qui commencent à traduire, et enrichie d'une table alphabétique des dieux et des déesses de la fable, avec plusieurs remarques

nécessaires pour l'intelligence du poëte.. 6566. Fables (les) de PAÈDRE, affran

chi d'Auguste, traduites en françois, augmentées de huit fables, avec des remarques (par l'abbé René Prévost). Paris, Coignard, 1702; Armand, 1728, 1734; Brocas, 1757; Barbou, 1776, in-12.

C'est par erreur que cette traduction est attribuée au P. Prévost, dans la France littéraire de 1769. Ce bibliothécaire de SainteGeneviève avait pour nom de baptême

[ocr errors]

TELMY.

6564. Fables de LOQMAN, surnommé

le Sage; édition arabe, accompagnée d'une traduction française, et précédée d'une notice sur ce célèbre fabuliste (par M. MARCEL). Au Kaire, de l'imprimerie nationale, an 8 (1799), in-8.

M. Marcel a publié à Paris, en 1803, in-12, une reconde édition de sa traduction seulement, augmentée de quatre fables

inédites. 6565. Fables (les) de PHÈDRE, affran

chy d'Auguste, traduites en françois, avec le latin à côté, pour servir à bien entendre la langue latine et à bien traduire en françois (par le sieur DE SAINT-AUBIN, masque de Louis-Isaacle MAISTRE DE SACY).

[ocr errors]

2

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Claude ; et la dédicace du livre, adressée à termes dont l'auteur a fait usage M. Mérault, conseiller au parlement, dout

(par Bourgeois). Amsterdam, Marcl'auteur avait sans doute instruit les enfans, est signée R. P., deux lettres qui, selon un Michel Rey, 1769, in-8. court renseignement donné par le P. Daire, On assure que Philippe Dumas, ancien dans son Histoire de la ville et du doyenné principal du collège d’Yssoudun, a dirigé de Doullens , Amiens, 1784, in-12, p. 157,

cette édition ; il a fait quelques augmentadoivent désigner René Prévost, né à tions aux règles et au dictionnaire. Doullens en 1654, et mort en 1736, doyen des curés d'Amiens. Le P. Daire dit que 6571. Fables de PHÈDRE, avec des l'abbé Prévost laissa en mourant un Phèdre notes, des éclaircissemens et un peet un Térence, dont la publication serait tit dictionnaire à la fin;"

par

M*** d'une grande utilité pour la jeunesse ; il ignorait que le Phèdre avait paru depuis

(BOURGEOIS), maître ès-arts dans long-temps.

l'université de Paris. Paris, veuve 6567. Fables (les) de PHÈDRE, affran

Lottin et Butard, 1757, in-12. chi d'Auguste, en latin et en françois,

On lit le nom de l'éditeur dans le privi.

lége du roi. La huitième édition de cet outraduction nouvelle, avec des notes

vrage a paru en 1804, chez H. Barbou. critiques, morales et historiques (par le P. Faber, de l'Oratoire). Paris, 6572. Fables de Phèdre, traduites en frères Barbou, 1727, in-12.

françois, avec le texte et des figures.

Paris, Didot l'aîné, 1806, 2 vol. Il y a des exemplaires qui portent la date de 1728.

in-18.

C'est la traduction de Port-Royal (Sacy) 6568. Fables (les) de PHÈDRE, nouvel

retouchée en quelques endroits par Camus, lement traduites, le texte vis-à-vis autrefois imprimeur, et alors prote chez la traduction, avec des remarques

M. Didot l'ainé. et les fables que M. de la Fontaine 6573. Fables de PHÈDRE, traduites en a composées à l'imitation de Phèdre

vers français, et précédées d'une (par le comte François Mattusch

épître à un écolier de sixième KA). Breslau, 1751, 1762, 1775,

(par M. DE JOLY). Paris, Dupratin-8.

Duverger, 1813, in-18.
Voyez Phædri Augusti liberti fabularum

Le traducteur a publié en même temps, AEsopiarum libri V, ex edit. Joann. Gottl.

sous un autre titre (voyez les mots TraducSam. Schwabe. Brunsviga, 1806, 2 vol. in-8, t. I, p. 145 et suiv.

tion en vers français...), une édition com

plėte de Phèdre, latine et française, dans le 6569. Fables (les) de PHÈDRE, affran- format in-8. chi d'Auguste, en latin et en françois, 6574. Fables (les) de Pilpai, philonouvelle traduction, avec des re

sophe indien, ou la Conduite des marques (par l'abbé LALLEMANT DE

rois; trad. sur une version persanne MAUPAS). Rouen, Nicolas et Richard

de l'original indien (par Ant. GALLallemant, 1757, in-18; 1758,

LAND). Paris, Barbin, 1698, in-12. in-8.

Cette traduction est pour ainsi dire la

même que celle qui a été publiée en 1644, 6570. Fables (les) de PHÈDRE, affran

par David SAHID, Persan de nation. chi d'Auguste, en latin et en francois

Prosper Marchand attribue cette dernière (de la traduction de l'abbé LALLE- au savant GAULMIN. Voyez son Dictionnaire MANT), avec les fables de la Fon- historique et critique, au mot MONTLYARD,

t. 2, p. 69. TAINE qui y sont relatives; l'interlinéaire des deux premiers livres, 65,5. Fables (les) d'ÉSope, illustrées suivi des règles de syntaxe qui y de discours moraux, philosophiques sont indiquées ; le dictionnaire des et politiques, par J. Baudoin (par

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

P. DE BOISSAT). Paris, 1633, in-8. PHÈDRE, corrigées par A. H. B.

L'auteur ne trouvant pas cet ourrage, (Abraham-Henri Benard) et E. V. ainsi

que l'Histoire négréponrique, assez (Emmanuel VERNEZOBRE). Dresde, graves pour lui, les fit adopter par Baudoin, son ami et son compatriote.

1748,

in-8.

Réimprimées en 1750 et en 1756. 6576. Fables diverses tirées d'Ésode

et d'autres auteurs, avec des expli- 6585. Fables (les) mises en action, et cations par R. D. F. (Raphaël Tri

autres poésies, par M. C. (M. CARCHET DU FRESNE), et des figures

RIÈRE-Doisin). Paris, 1787, 2 vol.

in-8: gravées par SADELER. Paris, 1689, in-4.

6586. Fables nouvelles, avec un dis6577. Fables du père DESBILLONS,

cours sur la manière de lire les fables traduction nouvelle (par M. PANNE

(par l'abbé AUBERT). Paris, DuLIER, ancien professeur), augmentée

chesne, 1956, in-12. d'une trentaine de fables qui n'a

Réimprimées plusieurs fois avec le nom

de l'auteur. vaient pas encore été traduites. Paris, A. Delalain, 1809, 2 vol. in-12. 6587. Fables nouvelles, divisées en six

livres (par le P. BARBE, doctrinaire). 6578. Fables et Contes (par la FER- Paris, Brocas, 1762, in-16.

MIÈRE). Paris, Lacombe, 1775, in-8 de 231 pages.

6588. Fables nouvelles en vers (tra

duites du latin de l'ouvrage de Jac6579. Fables et Contes (traduits prin

ques REGNIER, médecin, intitulé : cipalement de l'allemand de GEL

Apologi Phædrii. Divione, 1643, LERT, par BOULANGER DE RIVERY). petit in-12). Paris, Blageart, 1685,

Paris, Duchesne, 1754, in-12. 6580. Fables et Contes de GELLERT,

Suivant l'abbé Goujet (Bibliothéque frantraduits en

çoise, t. 7, p. 199), les uns ont attribué ce vers par une femme

recueil de fables à Donneau de Vizé, auteur aveugle (madame DE STEVENS). du Mercure; d'autres à un jeune homme Breslau et Leipsick, 1777, in-8.

appelé d'Aubigny. Le catalogue des livres

de Simpson leur donue pour auteur Moreau 6581. Fables et Contes en vers (par

de Mautour ; nais l'auteur véritable est MÉRARD DE SAINT-Just). 1792,

DAUBAINE, dont le nom se trouve cité p. 79 in-12. Nouvelle édition, Paris,

du Mercure galant de mars 1682, à la tête

d'une de ses fables qu'on y a insérée sous 1996, in-12.

le titre de l'Aigle et la Corneille. C'est la

onzième de ce recueil. On en trouve encore 6582. Fables et Discours en vers, sui- beaucoup d'autres de DAUBAINE, avec beauvis de différens morceaux en vers et

coup d'additions, dans le tome 7 des Amu

semens du cæur et de l'esprit, pages 335 et en prose (par Louis-Th. HÉRISSANT).

338, savoir, le Payen et l’Idole, le Vers Paris, Th. Barrois, 1783, in-12. luisant, l'Abeille et le Vers à soie. Voyez

pages 16 et 125 de ce recueil. (Note com6583. Fables héroïques, par AUDIN,

muniquée par M. le Bailly). avec des discours historiques sur chaque fable, par B. L. M. (BRUZEN

6589. Fables nouvelles en vers, par DE LA MARTINIÈRE). Amsterdam,

P... (PESSELIER). Paris, Prault père,

1748, in-8. Pauli, 1720, 2 vol. in-8 et in-12.

Réimprimées en 1954, avec le nom de 6590. Fables nouvelles et autres pièces l'éditeur.

en vers, avec un examen critique 6584. Fables imitées d'Esope, par des principaux fabulistes anciens et

in-12.

« VorigeDoorgaan »