ZFSL, Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, Volume 28

Voorkant
Franz Steiner Verlag, 1905
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 18 - Wer einmal lügt, dem glaubt man nicht, Und wenn er auch die Wahrheit spricht.
Pagina 254 - J'aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène, Dans un pré plein de fleurs lentement se promène, Qu'un torrent débordé qui, d'un cours orageux, Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
Pagina 200 - L'on vient de me rendre dans le moment la lettre du S. Rossignol !2! du 8 de juillet'3', qui ne dit rien de nouveau. Je suis avec le plus profond respect, Sire, de Votre Majesté, le très humble, très obéissant et très fidèle serviteur et sujet.
Pagina 218 - La postérité répétera nos noms comme ceux de ces amants immortels qui n'en ont plus qu'un à eux deux, comme Roméo et Juliette, comme Héloïse et Abélard. On ne parlera jamais de l'un sans parler de l'autre.
Pagina 192 - Was ich in Liedern manchesmal berichte Von Küssen in vertrauter Abendstunde, Von der Umarmung wonnevollem Bunde, Ach! Traum ist leider alles und Gedichte. Und du noch gehest mit mir ins Gerichte, Du zürnest meinem prahlerischen Munde: Von nie gewährtem Glücke geb er Kunde, Das, selbst gewährt, zum Schweigen stets verpflichte.
Pagina 236 - Tattet, qu'estce que l'épervier d'or dont mon casque est orné ? J'ai d'abord hésité à comprendre ; je ne savais pas Musset un si vaillant et si belliqueux chevalier. Puis j'ai cru m'apercevoir qu'il ne s'agissait que de ses armes en peinture, de ses armoiries ; et alors c'est de la franche sottise, même à un poète, que de venir ainsi étaler son blason, — un blason tout fraîchement repeint.
Pagina 265 - Le Musée de la conversation. — Répertoire de citations françaises, dictons modernes, curiosités littéraires, historiques et anecdotiques, avec une indication précise des sources, par ROGER ALEXANDRE, 4e édition comprenant les mots qui restent et de nombreux articles nouveaux.
Pagina 243 - Quand ils se rencontraient sur la vague ou la grève, En souvenir vivant d'un antique départ, Nos pères se montraient les deux moitiés d'un glaive Dont chacun d'eux gardait la symbolique part : « Frère, se disaient-ils, reconnais-tu la lame?
Pagina 234 - ... c'est-à-dire tout le drame, se passe dans la coulisse. Nous ne voyons en quelque sorte sur le théâtre que les coudes de l'action: ses mains sont ailleurs. Au lieu de scènes, nous avons des récits; au lieu de tableaux, des descriptions.
Pagina 128 - Karl geträumt, Dem's feurig durch die Wangen lief, wenn man Von Freiheit sprach - doch der ist lang begraben. Den du hier siehst, das ist der Karl nicht mehr, Der in Alkala von dir Abschied nahm, Der sich vermaß in süßer Trunkenheit, Der Schöpfer eines neuen goldnen Alters In Spanien zu werden - O der Einfall War kindisch, aber göttlich schön.

Bibliografische gegevens