Le Pic du Midi de Bigorre et son observatoire: Histoire d'une montagne et d'un observatoire scientifique

Couverture
Éditions Cairn, 2 juin 2015
0 Avis

Si l’on pouvait craindre que l’Observatoire plus que centenaire ne ferme avant la fin du nouveau millénaire, la mobilisation des savants, du personnel, des élus locaux et de nombreux anonymes a permis la poursuite de la recherche scientifique et une plus large ouverture du site au public. Montagne singulière, tombeau du serpent Python, fils d’Hercule et de Pyrène, sacrée et redoutée aux premiers temps de l’humanité, le Pic du Midi de Bigorre, que l’on croyait être la plus haute cime des Pyrénées, devient dès la Renaissance un terrain de prédilection pour la recherche scientifique et parfois au péril de sa vie ! Cartographes, botanistes, physiciens, météorologues et astronomes y ont écrit des pages importantes des sciences : étude du rayonnement cosmique et de particules venus du fin fond du cosmos, cartographie de la surface lunaire, observation des comètes, des planètes et des corps qui composent l’univers, découverte d’un nouveau satellite de Saturne, Sentinelle en avant de la chaîne, il a aussi attiré des artistes, des lettrés et des érudits comme Victor Hugo qui le décrit comme le « nœud monstrueux de l’ombre et de l’azur, et son faîte est un toit sans brouillard et sans voile, où ne peut se poser d’autre oiseau que l’étoile. »

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2015)

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} Jean-Christophe Sanchez, professeur agrégé, docteur en histoire et chercheur associé à FRAMESPA UMR 5136 – CNRS/ Université Jean Jaurès-Toulouse-Le Mirail, a fait par passion du Pic du Midi de Bigorre et de son observatoire un champ d’étude privilégié poursuivant depuis vingt ans ses investigations à la recherche des archives, documents et témoignages originaux sur ce pic unique et sur les travaux scientifiques qui y ont été et sont toujours menés.

Informations bibliographiques