Nouvelle collection des mémoires pour servir à l'histoire de France: depuis le Xiiie siècle jusqu'à la fin du XVIIIe; précédés de notices pour caractériser chaque auteur des mémoires et son époque; suivis de l'analyse des documents histoiriques qui s'y rapportent

Voorkant
Joseph Fr. Michaud, Jean Joseph François Poujoulat
Éditeur du Commentaure analytique du Code civil, 1836
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 58 - Constantinople ; et pristrent conseil que il se herbergeroient près des murs et des tors que il avoient conquises , que il ne cuidoient mie que il eussent la ville vaincue en un mois, les forz yglises ne les forz palais, et le pueple qui ère dedenz.
Pagina 246 - Baudouyn d'Ibelin , qui savoit bien le sarrazinnois , que celle gent disoient; et il me respondi que il disoient que il nous venoient les testes trancher.
Pagina 173 - Dieu bonne merci face 3 , me pria si à certes comme elle pot •*, que je li feisse faire un livre des saintes paroles et des bons faiz nostre roy...
Pagina 55 - Et bien tesmoigne li livres que onques nus n'eschiva l'ost de Venise, que mal ou hontes ne lor venist. Et porce si fait que sage qui se tient devers le mielx. i22. Or nos lairons de cels, si parlerons...
Pagina 176 - Cypre pourquoy je ne metoie de l'yaue en mon vin; et je li diz que ce me fesoient li phisicien, qui me disoient que j'avoie une grosse teste et une froide fourcelle, et • que je nen avoie pooir de enyvrer. Et il me dist que il me...
Pagina 48 - Corfol avoit eu la descorde , semostrent les autres de lor sairemens, et distrent : « Baillez nos li vaissiaus , si com vos le nos « avez juré, car nos en volons aller en Surie. » Et li autre lor crioient merci, et distrent: « Seignor, por « Dieu ne perissons l'honor que Dieus nos a faite. « Se nos allons en Surie , l'entrée de l'iver ert, quant « nos y vendrons, ne nos ne porrons ostoier; ensi« que ert la besoigne Nostre Seignor perdue.
Pagina 326 - Phelippe, l'enfermetés que il avoit commença à croiStre forment; et demanda les sacremens de sainte Esglise, et les ot en sainne pensée et en droit entendement, ainsi comme il apparut : car quant on l'enhuiloit et on disait les sept pseaumes, il disoit les vers d'une part.
Pagina 174 - ... en furent venuz. En grant avanture de mort fumes lors ; car quant le roy fu demouré en Acre , pour un home à armes que il avoit en sa compaignie, ceulz d'Acre en avoit bien trente, quant la ville fu prise. Car je ne sai autre reson pour quoy les Turz ne nous vindrent preure...
Pagina 425 - Protection et sûreté seront accordées à tous les Musulmans des États du Commandeur des croyans, ou des pays de sa dépendance, qui se rendront dans les États des Princes susdits ou dans ceux de leurs vassaux...
Pagina 296 - Roy et alai encontre li (3), et l'amenai jusques ou chastel. Et quant je reving au Roy, qui estoit en sa chapelle , il me demanda se la Royne et les enfans estoient haitiés (4), et je li diz : Oyl (5).

Bibliografische gegevens