Oeuvres

Voorkant
Chez David, 1750 - 159 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina lxxvi - Égale le mont Athos , Voit à ses pieds la tempête Troubler le calme des flots , La mer autour bruit et gronde : Malgré ses émotions , Sur son front élevé règne une paix profonde Que tant d'agitations Et que les fureurs de l'onde Respectent à l'égal des nids des Alcyons.
Pagina xc - D'un air familier , mais aimable. Sa vive imagination Prodiguait , dans sa douce ivresse , Des beautés sans correction 3o , Qui choquaient un peu la justesse , Mais respiraient la passion.
Pagina 27 - N'allez pas croire, au moins, messieurs, que j'aie voulu vous faire une réponse en forme ni méditée. Pour achever de me guérir d'une fluxion horrible que j'ai eue depuis un mois sur les yeux , je me purgeai hier ; et la médecine me fit évacuer ces malheureux vers que je vous envoie...
Pagina xc - Que son père croyait écrire. Je vis arriver en ce lieu Le brillant abbé de Chaulieu Qui chantait en sortant de table. Il osait caresser le dieu D'un air familier, mais aimable. Sa vive imagination Prodiguait, dans sa dourc ivresse , Des beautés sans correction, Qui choquaient un peu la jusf esse, jVIais respiraient la passion.
Pagina 7 - Je fus encore bien plus étonné de voir que, dès qu'il approcha, trois ou quatre des plus apparents de la troupe, et qui paroissoient les plus gaillards , vinrent lui sauter au col , en lui disant : Eh!
Pagina lxvii - Présent rare et précieux Que l'avare main des dieux Ne fit que montrer à la terre. Digne héritier du nom de ce foudre de guerre ; A quel point de gloire et d'honneur Ne t'eussent point porté tes vastes destinées , Si Mars jaloux de ta valeur , A la fleur de tes ans ne les eût terminées ! Que vois-je près de. toi? c'est ta mère éperdue , Tout-à-coup aux enfers depuis peu descendue , Qui, conservant pour toi ses tendres sentiments , De ce fils si chéri vole aux embrassements.
Pagina 9 - II n'y eut donc plus qu'à entrer dans le salon . où l'on trouva deux grandes tables magnifiquement servies. Si les muses aimoient autant le vin de Champagne, que le poète qui vous écrit ceci, vous auriez une belle description du repas et de toutes les sortes de vins qui y étoient; mais ces vieilles précieuses ne boivent que de l'eau. Quant à cet amas de sornettes, Je ne sais ce qu'il deviendra , Je sais bien que , si vous en faites L'usage qu'il méritera , Par votre main...
Pagina cxxxii - Sans le secours d'Apollon , Fait de Sceaux ce beau vallon Que nous a vanté la fable , Quittez un peu ces beaux lieux , Et l'émail de vos prairies, Où Genest et Malézieux Du récit harmonieux De leurs douces rêveries Entretiennent si bien Pan et ses demi-dieux. Dans sa chétive baronnie Venez voir un pauvre baron, Qui très humblement vous en prie , Et qui vous en conjure , au nom De sa sainte Mauritanie; Non baron de qui l'équipage Se transporte dans un chausson , Mais baron d'un haut parentage...
Pagina 103 - J'ai vu mettre le comble aux amertumes de ma vie par la mort du plus tendre et du plus fidèle ami qui fut jamais. Le penchant, la conformité dans les façons de penser, la sympathie dans tous nos goûts et même dans nos défauts nous avait unis.
Pagina lxxxvi - Cet art charmant, cet art utile, Qui fait rendre douce & tranquille La plus incommode Saifon: Vous, qui de mille...

Bibliografische gegevens