Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours: Duch-Emm

Voorkant
Hoefer (M., Jean Chrétien Ferdinand)
Firmin Didot Frères, Éditeurs, Imprimeurs-Libraries de l'Institut de France, Rue Jacob, 56, 1868
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 131 - Traité sommaire tant du nom et des armes que de la naissance et parenté de la Pucelle et de ses frères.
Pagina 353 - IlibliopUle, 141, p. 187. nri'iir. (Christophe), poète français, vivait dans la seconde moitié du seizième siècle. On a de lui un recueil de soixante-quinze sonnets et trois odes, dans lesquels il déplore la perte de sa femme.
Pagina 119 - Puy-de-Dôme, il vota la mort de Louis XVI, sans sursis et sans appel , et se rangea cependant parmi les girondins.
Pagina 741 - Aus dem Leben eines Taugenichts und das Marmorbild. Zwei Novellen nebst einem Anhange von Liedern und Romanzen von Joseph Freiherrn von Eichendorff. Berlin 1826. In der Vereinsbuchhandhmg. IV. n. 278 S. 8. 8. 1. Aus dem Leben eines Taugenichts.
Pagina 59 - Théorie de l'étude des lois d'après lesquelles se développent les faits sociaux ; suivi d'un Essai de statistique physique et morale de la population française; par MA DOFAU.
Pagina 737 - Essai d'un art de fusion à l'aide de lair du feu ou air vital, suivi des Mémoires de Lavoitier sur le même sujet, 1785, in-8°, traduit de l'allemand en français par Fontallard.
Pagina 221 - Presque tout votre corps diplomatique est contre-révolutionnaire ouvertement. On me pressera de vous engager à le changer. Je contrarierai vos goûts dans les choix ; je vous proposerai des sujets que vous ne connaîtrez pas du tout , d'autres qui vous déplairont. Quand votre répugnance sera trop forte et motivée, comme vous êtes le maître, j'obéirai : mais...
Pagina 463 - Frioul se sentit aussitôt frappé à mort; il expira deux heures après. Dès que les postes furent placés et que l'armée eut pris ses bivouacs l'Empereur alla voir le duc de Frioul. Il le trouva avec toute sa connaissance et montrant le plus grand sang-froid. Le duc serra la main de l'Empereur, qu'il porta sur ses lèvres. Toute ma vie...
Pagina 31 - Il fut nommé successivement juge au tribunal de commerce et membre de la chambre de commerce, membre du conseil municipal de Paris, et du conseil général de la Seine.
Pagina 161 - Eh bien! ma mère? — Eh bien! mon pauvre enfant, nos dettes payées, il nous reste deux cent cinquante-trois francs. — De rente?. . . Ma mère sourit tristement. — En tout! . . . repris-je. — En tout. — Eh bien! ma mère, je prendrai ce soir les cinquante-trois francs, et je partirai pour Paris.

Bibliografische gegevens