Journal encyclopédique ou universel, Volume 2

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 162 - Rome , fous le nom de magnifia blanche , ou de poudre du Comte . de Palme. Il en fit un fecret , jufqu'à ce que Valentini publia en 1707 la manière de réparer cette poudre de l'eau mère du nitre , par la calcination. Deux ans après , Slévogt donna un procédé plus avantageux pour l'obtenir par précipita
Pagina 63 - Ce dieu leur enseignait à remporter le prix de la course, et à percer de flèches les daims et les cerfs. Les dieux mêmes devinrent jaloux des bergers : cette vie leur parut plus douce que toute leur gloire ; et ils rappelèrent Apollon dans l'Olympe. Mon fils, cette histoire doit vous instruire. Puisque vous êtes dans l'état où fut Apollon, défrichez...
Pagina 252 - S'il cesse un Jour d'aimer, qu'il sera malheureux ! S'il trahit nos secrets, je dois encor le plaindre. Mon amitié fut pure , et je n'ai rien à craindre. Qu'il montre à tous les yeux les secrets de mon cœur : Ces secrets sont l'amour, l'amitié , la douleur, La douleur de le voir, infidèle et parjure, Oublier ses serments , comme moi mon injure.
Pagina 217 - ... le préjugé , ni l'amour de la renommée , ces grandes faiblesses de la nature, auxquelles on doit tant de vertus : son âme, ses principes, le ciel qui l'observe , voilà sa force et sa récompense. L'Eut , cet ingrat qu'il faut plaindre et servir, ne le connaît pas : s'occupe-l-il, hélas! d'un citoyen utile , qui n'a d'autre mérite que celui de vivre dans l'habitude d'un héroïsme ignoré...
Pagina 59 - Du vrai poete élans involontaires. Ils n'aiment point tous ces mots dont le choix Et dont les sons arrondis par la voix, En chatouillant notre oreille charmée, Donnent la vie à l'image exprimée : Tout ce brillant, que leur morgue proscrit, N'est qu'un phosphore, un éclat de l'esprit. Ils aiment mieux une prose toisée, Où la raison, lourde et symétrisée, Ne peignant rien, mais définissant tout, S'appesantit et disserte sans goût.
Pagina 518 - L'un vendit l'univers par trop de lâcheté ; L'autre, plus lâche encor, crut l'avoir acheté. De quel droit trahissant les droits de la nature, Trafiquait-il le monde et la race future?
Pagina 116 - Cuperflu de louer par des paroles des héros affez loués par leurs allions ; que c'étoit aflez de célébrer leur mémoire par d'honorables funérailles , fans compromettre la gloire d'une foule de guerriers , en la faifant dépendre de l'éloquence d'un feul...
Pagina 184 - ... elle eft toute en pierres de taille , le portique eft de marbre , & le toit eft en cuivre. Devant le portique eft une grande place quarrée , avec des arcades & des galeries , parmi lefquelles font le lieu de réfidence du prince , & l'abbaye de Saint-Pierre. Au milieu de la place on voit une Munie de la Vierge en bronze \ elle eft belle , mais plus grande que nature. Aux deux côtés de l'églife font deux autres places , environnées de beaux édifices. Au...
Pagina 330 - Il est plein d'une saine philosophie et semé d'un grand nombre d'idées neuves : celles même qui ne le sont pas prennent un air de nouveauté par la manière dont l'auteur les rapproche et les présente à son lecteur. On désirerait peut-être plus de liaison, plus d'enchaînement et d'ensemble entre les différentes parties qui composent sa théorie.
Pagina 135 - T altération de l'air .' — de nouvelles vues fur plußeurs points d'Economie domeflique , & en général fur tous les objets d'utilité & d'agrément dans la vie civile & privée , &c. &c. On ya joint des notes que l'on a cru nécefTaires à plufïeurs articles, 2 vol. in- 12

Bibliografische gegevens