L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 2

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 312 - Sans aïeux, sans fortune, sans appui, orphelin dès l'enfance, il entra au service à l'âge de onze ans; il s'éleva malgré l'envie , à force de mérite , et chaque grade fut le prix d'une action d'éclat.
Pagina 312 - II entra au service à l'âge de onze ans : Il s'éleva malgré l'envie à force de mérite , Et chaque grade fut le prix d'une action d'éclat. Le seul titre de Maréchal de France a manqué , Non pas à sa gloire , Mais à l'exemple de ceux qui le prendront pour modèle. Il était né à Verdun-sur-Meuse le 2 février i 6g5t II mourut à Paris le 2 5 janvier i769.
Pagina 98 - L'unique élément de nos maux. Ce sont là les vrais sacrifices Par qui nous pouvons étouffer Les semences de tous les vices Qu'on voit ici-bas triompher. Otez l'intérêt de la terre, Vous en exilerez la guerre , L'honneur rentrera dans ses droits : Et, plus justes que nous ne sommes Nous verrons régner chez les hommes Les mœurs à la place des lois. Surtout réprimons les saillies De notre curiosité , Source de toutes nos folies , Mère de notre vanité. Nous errons dans d'épaisses ombres,...
Pagina 125 - Les semences de tous les vices Qu'on voit ici-bas triompher. Otez l'intérêt de la terre, Vous en exilerez la guerre , L'honneur rentrera dans ses droits : Et, plus justes que nous ne sommes Nous verrons régner chez les hommes Les mœurs à la place des lois. Surtout réprimons les saillies De notre curiosité , Source de toutes nos folies , Mère de notre vanité. Nous errons dans d'épaisses ombres, Où souvent nos lumières sombres Ne servent qu'à nous éblouir : Soyons ce que nous devons être,...
Pagina 119 - Paris dans tm hôtel garni. Là il fe met à obferver les mœurs par fa fenêtre. Il voit dans la boutique d'un ferrurier voifin trois jeunes filles qui paffoient une partie de la matinée à manger du pain & du raifin , l'autre partie à leur toilette & le refte du jour à ne rien faire ; d'où notre obfervateur conclud que...
Pagina 46 - La perte-de plufieurs d'entr'eux, qui furent victimes de leur crédulité, n'ébranla pas la confiance des autres. Plutôt que de foupçonner que les premiers avoient péri dans un voyage où la mort étoit ce qu'il y avoit de plus fur -, on...
Pagina 231 - Vere novo, gelidus canis cum montibus humor Liquitur, & Zephyro putris fe gleba refolvit : Deprefíb incipiat jam tum mihi taurus aratro Ingemere, & fulco attritus fplendefcere vomer.
Pagina 46 - ... mais fans s'y établir. On ne fait lequel admirer le plus , ou du motif qui les engagea dans cette découverte, ou de celui qui la leur fit abandonner. Tous les Indiens des Antilles croyoient, fur la foi d'une ancienne tradition, que la nature cachoit dans le continent une fontaine dont les eaux avoient la vertu de rajeunir tous les vieillards aflez heureux pour en boire. La chimere de l'immortalité fut toujours la paffion des hommes, & la confolation du dernier âge. Cette idée enchanta l'imagination...
Pagina 84 - ... au tombeau. Sans la rivalité des nations, fans^ l'ufage de la guerre, à peine la fociété civile eût-elle pu avoir un objet & prendre une forme. Les hommes auroient pu traiter les uns avec les autres fans conventions formelles, mais ils ne pouvoient être en sûreté fans un concert...
Pagina 47 - Auffi-tôt il dirigea fes voiles vers les climats où, la fable avoit placé la fontaine de Jouvence , & trouva la Floride , d'où il revint à Porto-Rico fenfiblement plus vieux qu'il n'en étoit parti. C'eft ainfi que le hafard immortalifa le nom d'un aventurier, qui ne fit une véritable découverte qu'en courant après une chimère.

Bibliografische gegevens