Le théâtre des Grecs, par le r.p. Brumoy

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 602 - Dejtouches , s'il Nous plaifoit lui accorder nos Lettres de Permiffion pour ce néceffaircs. A CES CAUSES, voulant favorablement traiter l'Expofant , Nous lui avons permis & permettons par ces Préfentes de faire imprimer ledit Ouvrage autant de fois que bon lui...
Pagina 603 - Ouvrage , fera remis dans le même état où l'approbation y aura été donnée , es mains de notre cher & féal Chevalier Garde des Sceaux de France , le Sieur HUE DE MIROMBNIL ; qu'il en fera enfuite remis deux exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre Château du Louvre, un dans celle de notre très-cher & féal Chevalier Chancelier de France...
Pagina 603 - MIROMENJX , le tout à peine de nullité des Préfentes : du contenu defquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit Expofant , & fes ayans caufes , pleinement & paifiblement , fans fouffrir qu'il leur foit fait aucun trouble ou empêchement.
Pagina 602 - Confeil du 30 août 1777 , concernant les contrefaçons. A la charge que ces Préfentes feront enregiftrées tout au long fur le Regiftre de la Communauté des Imprimeurs & Libraires de Paris...
Pagina 602 - Expofânt, ou de celui qui le repréTentera, à peine de faifie & de confifcation des Exemplaires contrefaits , de fix mille livres d'amende , qui ne pourra être modérée , pour la première fois; de pareille amende & de déchéance d'état en cas de récidive, & de tous dépens, dommages & intérêts , conformément à l'Arrêt du Confeil du 30 Août 1777, concernant les contrefaçons.
Pagina 602 - Faifons défenfes à tous Imprimeurs , Libraires , & autres perfonnes de quelque qualité & condition qu'elles foient , d'en introduire d'impreffion étrangère dans aucun lieu de notre obéiflance : comme aufli d'imprimer , ou faire imprimer , vendre , faire vendre...
Pagina 113 - ... fac , du pain , de quoi étancher fa foif , & trois ou quatre olives. Aujourd'hui on veut , comme le maçon qui porte le mortier , recevoir trois oboles , quand on fait quelque chofe pour la patrie ». AC TE II, '£ SCENE PREMIERE.
Pagina 440 - ... & c'eft ce qui produit ce que nous appelions aujourd'hui le Tabarinage & les Farces. Leur but n'étoit que de divertir la populace : ce n'eft pas qu'il ne leur foit échappé de bonnes chofes, telles que font les Sentences qui no.us reftent de P.
Pagina 172 - tems de l'Archonte Myronides , dit le chœur , » chacun portoit dans un fac du pain , de quoi » étancher la foif , & trois ou quatre olives : voilà » tout. Aujourd'hui ce n'eft plus cela. On veut » recevoir trois oboles , comme un maçon qui » porte le mortier : pourquoi > Pour la peine de » fervir la patrie ». Ce doit être là le premier acte fans contredit.
Pagina 603 - Privilège , ff à la charge de remettre à ladite Chambre les huit Exemplaires prefcrits par l'article CVIII du Règlement de 1723- A Paris , ce 3 fcptembre //#/. LE CLERC, Syndic.

Bibliografische gegevens