Les guêpes ...

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 222 - La personne du roi est inviolable et sacrée. Ses ministres sont responsables. Au roi seul appartient la puissance executive. 13. Le roi est le chef suprême de l'Etat ; il commande les forces de terre et de mer , déclare la guerre , fait les traités de paix , d'alliance et de commerce...
Pagina 220 - Ledru se plaint des priviléges, — il fait bon marché de son privilége d'électeur, qui ne lui coûte rien; mais il ne dit mot de sa charge d'avocat aux conseils du roi et à la cour de cassation, qui lui a coûté trois cent trente mille francs. — A la bonne heure! c'était là une belle offrande à déposer sur l'autel de la patrie. — Mais il ya privilège et privilége,—et c'est, en effet, une hideuse chose que les priviléges dont jouissent les autres. M" Ledru prend en grand'pitié...
Pagina 269 - SANCTA. — Comme le mois dernier — je vous parlais — de vos croyances — à cette époque d'incrédulité, — je vous rappelais le chou colossal. — Savez-vous ce qu'a produit ce souvenir? — une grande défiance des annonces des journaux? Nullement : l'idée à un monsieur de renouveler la plaisanterie. Il ya deux ou trois ans, — on vit, à la quatrième page de tous les journaux de toutes les couleurs, un éloge pompeux d'un nouveau chou. — Je vous ai souvent fait remarquer la touchante...
Pagina 140 - Vous êtes entré à l'Académie en en enfonçant les portes;— en vain vous avez caché votre triomphe. — en vain vous avez pris une allure modeste et hypocrite : — vos confrères malgré eux — ont fait comme les vieilles femmes d'une ville prise d'assaut : — elles jettent du haut des fenêtres, sur la tète de l'ennemi, tous leurs ustensiles de ménage.
Pagina 142 - FRANÇAISE. Le Français, né malin, créa la guillotine. Beaucoup de gens ont déjà remarqué qu'on ne s'amusait plus en France. — Cette question, beaucoup plus grave qu'on ne semble le croire, a dû occuper quelques-unes de mes méditations. - — Voici les causes que j'en ai trouvées : à cette époque où le gouvernement de la France était une monarchie absolue tempérée par des chansons, — il n'y avait dans les affaires qu'un très-petit nombre de rôles à jouer, — et ces rôles,...
Pagina 208 - L'émeute est tour à tour défendue et permise : Le gouvernement de Juillet, Selon les temps, les lieux et surtout l'intérêt, La canonne ou la canonise. La police n'a pas tardé à faire supprimer le transparent, devant lequel commençait à s'amasser une foule curieuse.
Pagina 168 - Trojœ qui priraus ab oris... fato profugus Je chante les baïonnettes intelligentes (arma) et le fonctionnaire (virum) qui le premier (M. Mahul, — le second est M. Plougoulm) s'enfuit de Toulouse. Comme on demandait à M. Royer-Collard ce qu'il pensait de l'affaire de Toulouse : « Je pense, dit-il, que le ministère s'est trompé : il a cru que les oies pourraient encore une fois sauver le Capitule; — mais il ya entre les oies d'aujourd'hui et les oies de ce temps-là la même différence qu'entre...
Pagina 106 - ... deux femmes. — Entre deux amis, il n'y en a qu'un qui soit l'ami de l'autre. — Entre tous les ennemis, le plus dangereux est celui dont on est l'ami. — A la fin de sa vie, on découvre qu'on n'a jamais autant souffert de personne que de son ami. — Ce serait pourtant une belle et sainte chose que l'ainitii:.
Pagina 338 - Si la mort est le but, — pourquoi donc, sur les routes. Est-il dans les buissons de si charmantes fleurs? Et, lorsqu'au vent d'automne elles s'envolent toutes, Pourquoi les voir partir d'un œil mouillé de pleurs? Si la vie est le but, — pourquoi donc, sur les routes, Tant de pierres dans l'herbe et d'épines aux fleurs ! Que, pendant le voyage, hélas ! nous devons toutes Tacher de notre sang...
Pagina 49 - On s'occupe beaucoup, à la Chambre et dans les journaux, de la loi sur la propriété littéraire... Il ya quelques années déjà, au milieu d'une discussion sur le même sujet, j'avais proposé une loi, qui a été jugée, en ce temps-là, par les meilleurs esprits, si simple, si raisonnable, qu'on n'y a pas trouvé la moindre objection.

Bibliografische gegevens