Dictionnaire des abréviations latines et françaises, usitées dans les inscriptions ... et les chartes du Moyen âge

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Populaire passages

Pagina xiv - Dans des manuscrits du xne au xiii" et dans les deux suivants on porta cet usage à l'excès. L'écriture en fut farcie, même dans les ouvrages en langue vulgaire et dans les premiers exemplaires de l'imprimerie.
Pagina xvi - ... signes? (Voy. p. XLVI, n° 4.) Le sens de la phrase n'est pas -toujours un guide sûr en pareille occurrence, surtout quand ce sens dépend du mot qu'on ne peut interpréter. Il résulte donc de ce que nous venons de dire que les graveurs en lettres, les scribes et les copistes anciens, les uns pour renfermer une longue...
Pagina xi - Cicerón qui avait porté au plus haut degré de perfection ces notes, dont l'invention est attribuée à Ennius. * Dom Carpentier, dans son Alphabetum Tironianum, a publié cinquante-quatre diplômes appartenant au règne de Louis le Débonnaire. » Les notes vulgairement appelées tironicnnes furent cependant employées à transcrire des livres entiers, tels que les Psautiers de Strasbourg, de la Bibliothèque du Roi, estimé du i" siècle, de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, beaucoup plus...
Pagina 169 - VI. — par lettres abréviatives. . . XL VII. — par lettres monogrammatiques ou conjointes, et par lettres enclavées, renversées et retournées — XLI VIII. — par signes particuliers...
Pagina xxii - Chaque sigle, qu'il soit simple ou composé, est ordinairement séparé des autres par un point rond, ou carré, ou en losange, ou en cœur.

Bibliografische gegevens