Manuel de l'histoire de la philosophie, Volume 2

Voorkant
Pichon et Didier, 1829 - 426 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 111 - Descartes avet originalité , en les reproduisant sous des formes plus claires et plus animées ; mais son tour d'esprit éminemment religieux lui fit donner à sa philosophie un caractère mystique qui lui est particulier. La théorie de la connaissance, celle de l'origine des erreurs, surtout des erreurs qui tiennent aux illusions de l'imagination, enfin la méthode pour bien conduire notre pensée, telles sont les parties dont il a traité avec le plus de succès.
Pagina 113 - Trois lettres de l'auteur de la Recherche de la Vérité , touchant la défense de M. Arnauld contre la Réponse.
Pagina 102 - Haye ; augmentée de beaucoup de particularités tirées d'une vie manuscrite de ce philosophe , faite par un de ses amis.
Pagina 105 - La notion directe immédiate d'une individualité réelle et actuelle s'appelle l'esprit , l'âme (mens) de cette individualité ; et réciproquement cette individualité , considérée comme l'objet direct d'une telle notion , s'appelle le corps de cette âme. Ces deux choses ne forment qu'un seul et même objet, que l'on envisage tantôt sous l'attribut de la pensée , tantôt sous l'attribut de l'étendue. Toutes les idées , en tant qu'on les rapporte à Dieu , sont vraies ; car toutes les idées...
Pagina 111 - Ly, espèce de forme de la matière, est l'intelligence et la sagesse souveraine, quoiqu'il ne soit pas un être intelligent et sage, distinct de la matière et indépendant d'elle.
Pagina 350 - Cours de Philosophie générale, ou explication simple et graduelle de tous les faits de l'ordre physique, de l'ordre physiologique, de l'ordre intellectuel, moral et politique. Paris, 1824, 8 vols.
Pagina 44 - Le but de cette cause, active et finale en même temps, est la perfection de l'univers, laquelle consiste en ce que, dans les diverses parties de la matière, toutes les formes dont elle est susceptible parviennent à l'existence réelle. Être , vouloir , pouvoir et produire, sont termes identiques dans le principe universel. L'Être absolu et simple est hors de la portée de toutes nos idées , parce qu'il n'ya eu lui ni divinité ni multiplicité collective.
Pagina 104 - Descartes, suivant laquelle il n'existe qu'une seule substance, Dieu, l'être infini, avec ses attributs infinis d'étendue et de pensée; toutes les choses finies étant de pures apparences , des déterminations ou modes de l'étendue infinie et de l'infinie pensée. La substance n'est pas un être individuel , mais elle fait le fond de toute individualité ; elle n'a point été faite , elle subsiste par ellemême (causa sut).
Pagina 105 - II n'ya point de hasard ; il n'ya qu'une nécessité unie en Dieu avec la liberté, parce qu'il est l'unique substance dont l'existence et les actes ne sont limités par aucune autre. Dieu agit en vertu d'une nécessité intérieure , inhérente aux conditions mêmes de son être , et sa volonté est inséparable de sa connaissance. Il n'existe point de causalité finale déterminée librement vers tel ou tel but , il n'existe de causalité que celle de la nature même et de sa constitution propre.
Pagina 296 - ... entier. Par ces deux voies opposées, la science tend donc à un but commun ; par ces deux moyens contraires, elle s'efforce également d'établir l'identité du moi et du non-moi. Les sciences de ces deux classes partent donc également de ce principe , ou l'admettent implicitement, savoir : que les lois de la nature doivent se retrouver immédiatement au dedans de nous comme lois de la conscience ; réciproquement, que les lois de la conscience se retrouvent , comme lois de la nature, dans...

Bibliografische gegevens