Œuvres d'histoire naturelle et de philosophie: Observations diverses sur les insectes (1779)

Voorkant
chez Samuel Fauche, Libraire du Roi., 1779
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 416 - Plantes font dans un état de perpétuelle fuccion : elles prennent fans cette de la nourriture, pendant le jour par leurs racines , pendant la nuit par leurs feuilles ( XVIII ). Les animaux , au contraire , ne prennent de la nourriture que par intervalle. La digeftion de cette nourriture ne s'opéreroit point, ou s'opéreroit mal, fi de nouvelles nourritures fe fuccédoient fans interruption.
Pagina 92 - LINNJEUS eft le feul qui ait fait cette découverte , or s'il étoit certain qu'il fe trouve des Taenia hors du corps de l'homme & de celui des animaux, feroit-il...
Pagina 66 - ... plus aifée ; mais il a cru qu'on ne lui reprocheroi t point de travailler d'abord pour elle ; il promet d'informer •enfuite le public de tout ce qu'il lui importe de favoir fur cette matière. APRÈS ce que je viens de dire , on n'attend pas fans doute de moi, des détails bien circonltanciés fur cette découverte ; je dois me borner à l'annoncer, & à rapporter en peu de mots ce que j'en fais , & que je tiens en partie de M. HERRENSCHWANDS lui-même. LE fpécifique en queftion eft une poudre...
Pagina 77 - ... font placées fur les bords de chaque anneau, & qui dans d'autres lui ont paru fituées dans le milieu de la partie fupérieure. Mais les raifons fur lefquelles cet ingénieux obfervateur tâche...
Pagina 417 - ... une des branches d'un arbre , on adapte au tronçon un tube de verre qui contienne du mercure , on verra la fève élever -le mercure pendant le jour, & le laiffer tomber à l'approche de la nuit.
Pagina 244 - Ceft ici une efpece de taille dont nous ne tenons encore que les premiers principes, & dont l'expérience nous enfcignera les régies.
Pagina 174 - C'eft que lorfque la Moufle fe décompofe, elle tend à occuper moins d'efpace dans les vafes : il fe forme donc ça & là des vuides ou des chambres dans lefquelles les racines demeurent à nud : or , on fuie qu'elles demandent à être toujours environnées immédiatement de la matière au milieu de laquelle s'opère leur accroiifement.
Pagina 419 - Une partie du fuc nourricier qui s'élève par les fibres ligneufes , pafle par les feuilles & les fleurs , dans l'écorce , de là dans la racine. Une autre partie de ce fuc retourne , par les mêmes vaifleaux , vers la racine ; d'où elle repaffe encore dans la tige.
Pagina 359 - Pétiole quand elle pouffe des tiges longues, effilées , d'un blanc éclatant, terminées par de très -petites feuilles, affez mal façonnées, d'un verd pâle.
Pagina 66 - Il arrivoit bien ordinairement que le malade , avec le feconrs de tel ou de tel remède, rendoit par le bas plufieurs morceaux, & quelquefois plufieurs aunes de ce Ver , mais ce n'étoit qu'allez rarement qu'il fortoit entier. ENFIN le hafard auteur de la plupart des découvertes , vient de nous découvrir un fpccifique dont l'efficace femble biffer peu à defircr.

Bibliografische gegevens