Vanuit het boek

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 130 - Il tira tout le secours qu'il put des villes fidelles qui s'étoient conservées dans l'obeissance. Arras , Amiens, Tournay, Noyon furent des premieres à ne luy pas manquer au besoin : ce fut d'elles qu'il tira beaucoup de soldats et d'argent pour faire et pour entretenir un corps de troupes assez considerable pour tenir tête à ses ennemis. Il en marqua le rendez-vous dans un certain château que l'on nommoit Mauconseil, où Bertrand vint luy faire offre de ses services et s'embarquer dans son...
Pagina xxiv - Bulletin du Comité des travaux historiques et scientifiques. Section des sciences économiques et sociales, année 1884. Paris, imprimerie nationale, 1884. — Comité des travaux historiques et scientifiques.— Revue des travaux scientifiques, t. IV, n<
Pagina 153 - Quant il 15 fu venus devant les barrières de Noion , il mist piet à terre de son coursier et dist à son page : « Ne te pars de ci; ° et prist son glave en ses mains, et s'en vint jusques as bailles, et s'escueilla, et salli oultre par dedens les barrières. Là avoit des bons chevaliers...
Pagina xxi - Mémoires de la Société académique d'archéologie, sciences et arts du département de l'Oise, t.
Pagina 100 - ... la commune quant il viveent. Et ausi requirent il que il paient des biens qui lour sunt venus par eschaance de lour autres parenz*. Et sus le choses devant dites parlez au Roy, si vos plaist, et nos remandez sa volenté par le porteors de ces letres hâtivement , quer nos n'atendon gures (?) autre chose fors vostre response. En testmong de la 1. Ordonnance de saint Louis contre les Lombards, Caorcins et autre» usuriers étrangers (janvier 1268), renouvelée par son successeur en 1274.
Pagina 302 - Vous y pouvez venir, demourer et séjourner, et Vous en retourner seurement es lieux de Chauny et de Noyon, à vostre bon plaisir, toutes les fois qu'il vous plaira, sans que aucun empeschement soit donné à Vous, pour quelque cas qu'il soit, ou puisse advenir 4.
Pagina 245 - Dieu, vos troupes, qui étaient en grand nombre à ce siège , ont reçu un terrible échec. Cela est arrivé, en partie, comme nous nous le persuadons, par la confiance que les ennemis ont eue en une femme née du limon de l'enfer, et disciple de Satan, qu'ils appellent la Pucelle , laquelle s'est servie d'enchantemens et de sortilèges. Cette défaite a non seulement diminué le nombre de vos troupes , mais en même temps a fait perdre courage à celles qui restent , d'une manière étonnante.
Pagina 214 - Le Roy envoya à Noyon, les sommer «qu'ils » luy fissent obeyssance,« et y envoya ses fourriers pour prendre logis. Mais ils les refusèrent pleinement, et y en eut qui dirent diverses paroles, et furent un jour en cette volonté. Toutefois le Roy...
Pagina 283 - A l'occasion de laquelle chierté fut si très grand famine universelle que grand multitude de povres g-ens morurent par indigence. Et estoit moult dolereuse et piteuse chose à les veoir es bonnes villes mourir de faim et gésir sur les fumiers par grandes compaignies.
Pagina 308 - Montdidier et aultres places tenans son party, estoient venus courir es pays et sur les subjects du Roy. Et en- iceux prins plusieurs prisonniers , vivres et biens , et menez en leurs places contre la...

Bibliografische gegevens