Mémoires d'un temoin de la révolution, ou, Journal des faits qui se sont passés sous ses yeux, et qui ont préparé et fixé la constitution française: ouvrage posthume, Volume 2

Voorkant
Levrault, Schoell et cnie, 1804 - 997 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 49 - France ne souffrira pas qu'on abuse le meilleur des rois, et qu'on l'écarte, par des vues sinistres, du noble plan qu'il a lui-même tracé. Vous nous avez appelés pour fixer, de concert avec vous, la constitution, pour opérer la régénération du royaume : l'assemblée nationale vient vous déclarer solennellement que vos vœux seront accomplis, que vos promesses ne seront point vaines, que les piéges, les difficultés, les terreurs ne retarderont point sa marche, n'intimideront point son courage.
Pagina 166 - Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses représentants leur témoigner sa peine et les inviter à trouver les moyens de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donné d'injustes préventions, je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté.
Pagina 9 - ... de vouloir bien employer pour le rétablissement de l'ordre les moyens infaillibles de la clémence et de la bonté, si naturels à son cœur, et de la confiance que son bon peuple méritera toujours.
Pagina 41 - Que sa majesté soit suppliée très-respectueusement de rassurer ses fidèles sujets , en donnant les ordres nécessaires pour la cessation immédiate de ces mesures également inutiles , dangereuses et alarmantes , et pour le prompt renvoi des troupes et du train d'artillerie aux lieux d'où on les a tirés. Et attendu qu'il peut être...
Pagina 97 - Majesté; sur quoi l'Assemblée nationale, interprète des sentiments de la nation, déclare que M. Necker ainsi que les autres ministres qui viennent d'être éloignés emportent avec eux son estime et ses regrets; déclare qu'effrayée des suites funestes que peut entraîner la réponse du roi , elle ne cessera d'insister sur l'éloignement des troupes extraordinairement assemblées près de Paris et de Versailles et sur l'établissement des gardes bourgeoises ; déclare de nouveau qu'il ne peut...
Pagina 44 - Vous venez , Messieurs , d'entendre le résultat de mes dispositions et de mes vues ; elles sont conformes au vif désir que j'ai d'opérer le bien public ; et si , par une fatalité loin de ma pensée, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul , je ferai le bien de mes peuples ; seul , je me considérerai comme leur véritable représentant...
Pagina 169 - L'assemblée nationale m'a ordonné de rappeler dans ce moment quelques-uns de ses derniers arrêtés, auxquels elle attache la plus grande importance. Elle supplie Votre Majesté de rétablir dans ce moment la communication libre entre Paris et Versailles , et dans tous les temps une communication libre et immédiate entre elle et Votre Majesté.
Pagina 128 - Paris : il n'est pas possible de croire que les ordres qui ont été donnés aux troupes en soient la cause. Vous savez la réponse que j'ai faite à voire précédente députation ; je n'ai rien à y ajouter.
Pagina 158 - Versailles , • sous mes yeux et sous ceux des états généraux ; il est nécessaire que je fasse usage des moyens qui sont en ma puissance, pour remettre et maintenir l'ordre dans la capitale et dans les environs. C'est un de mes...
Pagina 284 - ... poste bien gardé , et objet de respect pour tous les citoyens; je jugeai donc le prisonnier parfaitement en sûreté ; je ne doutais pas que les flots de cette tempête ne finissent par se calmer, et je partis. Je dois dire que dans ces commencemens et jusqu'à l'établissement de la municipalité provisoire , c'est-à-dire, vers le milieu d'octobre , aucun pouvoir n'étant ni connu, ni limité , nous avions fait, M.

Bibliografische gegevens