L'Esprit des journaux, françois et étrangers, Nummer 2

Voorkant
Valade, 1781
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 304 - Ouvrages ; & le fecond , eft de déterminer les moyens les plus avantageux de conduire dans la ville de Touloufe , une quantité d'eau fuffifante...
Pagina 80 - J'estime plus ces honnêtes enfants Qui de Savoie arrivent tous les ans, Et dont la main légèrement essuie Ces longs canaux engorgés par la suie...
Pagina 56 - Je fuis bien fûr que tu me reprocheras d'avoir tué ton époux, que tu me haïras autant que tu me promets de m'aimer; mais je t'aime trop pour que de pareilles penfées me détournent de la réfolution que j'ai prife. Donne-moi huit jours, ce délai n'eft pas long... Ne me dis donc plus que je ne t'ai jamais aimée, & que je n'ai eu que le plaifir de te féduire. Jamais l'amour n'alluma une paflion plus forte que celle que je reffens pour toi.
Pagina 54 - Tu appréhendes de perdre le peu d'instants qui forment le cours de notre vie : voilà ce qui te retient!...
Pagina 55 - ... le plus cruel, mais je n'en fuis point effrayé. Oui , ton mari périra par ma main : je ne vois plus en lui que mon ennemi; ton cœur...
Pagina 60 - ... de l'avoir offensé et d'avoir perdu son amitié. Enfin, je lui persuaderai que je n'ambitionne rien tant que de la recouvrer, que je veux être dorénavant son meilleur ami, que tout ce que...
Pagina 57 - C'en eft fait , monfieur , ( écrivoit la Lefcombat à Mongeot, dans une feconde lettre) je vais renouer avec mon mari pour me venger de vous : je vais me jetter à...
Pagina 59 - Ah! ciel! quel funeste sort m'attend! Que je vais traîner une vie affreuse! Mon plus grand tourment sera de songer à toi, de penser que j'ai été assez lâche, assez faible pour te donner mon cœur...
Pagina 83 - Besançon, 1825,2vol. in-12; —Traité historique et dogmatique de la vraie Religion, avec la Réfutation des erreurs qui lui ont été opposées dans les différents siècles; Paris, 1780, 12 vol.
Pagina 61 - Les mesures que nous avons prises pa roissent nous mettre à l'abri de toutes poursuites. Triomphe, la victoire est certaine ; demain tu n'auras plus d'époux. Vois jusqu'où va le pouvoir de l'amour qui m'enflamme pour toi. Je n'écoute ni remords, ni craintes ; il faut que tu sois vengée ; il faut que ton amant égorge ton époux . Eh bien ! me voilà prêt. . . Que tu es pressante ! Je vais être pour le ciel et pour la terre un objet d'exécration.

Bibliografische gegevens