Observations pratiques sur la prédication

Voorkant
J. Cherbuliez, 1860 - 327 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 227 - Be not too tame neither, but let your own discretion be your tutor: suit the action to the word, the word to the action; with this special observance, that you o'erstep not the modesty of nature...
Pagina 21 - En achevant ces mots épouvantables, Son ombre vers mon lit a paru se baisser; Et moi, je lui tendais les mains pour l'embrasser ; Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange D'os et de chairs meurtris, et traînés dans la fange, Des lambeaux pleins de sang, et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux...
Pagina 84 - Dieu a tellement aimé le monde, qu'il a donné son fils unique; afin que tout homme qui croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Pagina 60 - Je vous dis, en vérité, que personne ne quittera , pour moi et pour l'évangile, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, 30.
Pagina 83 - Dieu , je te rends grâces, de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères ; ni même aussi comme ce péager. Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède.
Pagina 62 - Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. 44. Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ...
Pagina 73 - L'exorde de ce discours est d'une grande majesté : « Je vous conjure par les murailles de ce temple qui subsistent encore, mais que l'ennemi veut renverser, par l'intérêt de vos femmes , de vos enfants dont la perte est déjà préparée , par l'amour que vous devez à la religion et à l'État, au nom de nos souverains, de nos généraux, de nos soldats, dont la prudence et la valeur ne peuvent que manquer de succès sans le secours du Tout-Puissant; je vous conjure d'apporter, dans cet exercice,...
Pagina 309 - ... qui font des élégies ou d'autres vers passionnés. Il faut sentir la passion pour la bien peindre; l'art, quelque grand qu'il soit, ne parle point comme la passion véritable. Ainsi vous serez toujours un orateur très-imparfait , si vous n'êtes pénétré des sentiments que vous voulez peindre et inspirer aux autres; et ce n'est pas par spiritualité que je dis ceci , je ne parle qu'en orateur.
Pagina 20 - Je les peins dans le meurtre à l'envi triomphants, Rome entière noyée au sang de ses enfants ; Les uns assassinés dans les places publiques , Les autres dans le sein de leurs dieux domestiques; Le méchant par le prix au crime encouragé, Le mari par sa femme en son lit égorgé ; Le fils tout dégouttant du meurtre de son père, Et sa tète à la main demandant son salaire; Sans pouvoir exprimer par tant d'horribles traits Qu'un crayon imparfait de leur sanglante paix.

Bibliografische gegevens