Le peuple primitif, sa religion, son histoire, et sa civilisation

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 241 - D'immenses eaux , débordant de toutes parts, inondèrent l'empire; les plantes et les arbres croissaient avec surabondance; les oiseaux et les bêtes fauves se multipliaient à l'infini; les cinq sortes de grains ne pouvaient mûrir ; les oiseaux et les bêtes fauves causaient les plus grands dommages aux hommes; leurs vestiges se mêlaient sur les chemins avec ceux des hommes jusqu'au milieu de l'empire. Yao était seul à...
Pagina 435 - Reviens; mon cœur brûle pour toi. 18. (Ourvasî parle.) 0 fils d'Ilà, voici ce que les Dieux te disent : " Tel que tu es, tu te trouves soumis à la mort. Que ton enfant honore par l'holocauste la race divine. Et toi, viens au ciel te livrer aux plaisirs.
Pagina 241 - Yao, les eaux débordées inondèrent tout le royaume. Les serpents et les dragons l'habitaient, et le peuple n'avait aucun lieu pour fixer son séjour. Ceux qui demeuraient dans la plaine se construisaient des huttes comme des nids d'oiseaux ; ceux qui demeuraient dans les lieux élevés se creusaient des habitations souterraines. Le Chou-king dit : « Les eaux débor« dant de toutes parts me donnent un avertissement.
Pagina 499 - ... donnée par les Pères (du sacrifice), est arrivée. Une large voie est ouverte à la Libéralité. 2. Ils s'élèvent dans le ciel avec le soleil, les (hommes) généreux qui donnent des chevaux, de l'or, des étoffes. Ils sont admis au partage de ton ambroisie, ô Soma, et prolongent leur carrière. 3. La Libéralité, divine et secourable, est une partie du sacrifice. Elle n'est point connue des impies, qui sont avares. Mais les sacrificateurs généreux, dans la crainte du blâme, ont de...
Pagina 362 - Le dew, qui ne dit que le mensonge, devenu plus hardi, se présenta une seconde fois, et leur apporta des fruits qu'ils mangèrent, et par là, de cent avantages dont ils jouissaient, il ne leur en resta qu'un.
Pagina 455 - ont trouvé la mort de mille manières ; ils ont péri, ces êtres qui ne connaissent pas les sacrifices. 5. Ces impies, qui osaient lutter contre des (dieux) amis des sacrifices, tournèrent honteusement la tête, ô Indra, quand du haut des. airs, à la face du ciel et de la terre, monté sur ton char, ferme, terrible, tu soufflas sur ces misérables. 6. Ils avaient attaqué l'armée du grand Indra ; les religieux * Angiras priaient en détresse. Tels que de vils eunuques qui voudraient combattre...
Pagina 425 - L'autre souvenir d'Eden est celui de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, et de la chute dont il a été l'occasion (P.
Pagina 357 - Ahriman les trompa sur ce qui regar« dait les Devs : et jusqu'à la fin ce cruel n'a cherché « qu'à les séduire. En croyant ce mensonge, tous les « deux devinrent Darvands, et leurs âmes seront dans « l'enfer jusqu'au renouvellement des corps... Le Dev « qui dit le mensonge, devenu plus hardi, se présenta * une seconde fois, et leur apporta des fruits qu'ils man...
Pagina 178 - Dieu prend un extrême plaisir à leurs fêtes, à leurs acclamations de joie, et sourit en voyant ces animaux vigoureux bondir et se débattre sous la main du sacrificateur.
Pagina 211 - Mao-lou-men' remarque en cet endroit, « que dans les Ki précédents on comptait dix mille années pour le grand âge de l'homme; que ceux qui tenaient comme le milieu vivaient mille ans, et qu'enfin la vie la plus courte était de quelques centaines d'années ; tant qu'on n'entendit point parler de cuire ni de rôtir, les forces de l'homme ne s'affaiblissaient point.

Bibliografische gegevens