Manuel de l'histoire de la philosophie, tr. par V. Cousin

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 65 - Zend-Avesta, ouvrage de Zoroastre, contenant les idées théologiques, physiques et morales de ce législateur, les cérémonies du culte religieux qu'il a établi et plusieurs traits importants relatifs à l'ancienne histoire des Perses : traduit en français sur l'original Zend, avec des remarques; et accompagné de plusieurs traités propres à éclaircir les matières qui en font l'objet.
Pagina 45 - La philosophie comme science se fonde donc sur quelque chose d'immédiatement vrai ou certain, et sur l'unité et l'harmonie parfaite des conséquences dans leur rapport avec ce qui est certain en soi (i). Il appartient à la raison d'être la source la plus élevée de toute certitude , et de contenir un système de principes et de conséquences, qui soit vrai par lui-même et par l'harmonie qui lui est propre.
Pagina xviii - ... l'histoire de la philosophie, sinon une leçon perpétuelle d'éclectisme ? Qu'enseigne l'histoire de la philosophie , sinon que tous les systèmes sont aussi vieux qu'elle et inhérents à l'esprit humain lui-même qui les produit au premier jour et les reproduit sans cesse ; que vouloir établir la domination d'un seul est une tentative vaine , qui, si elle réussissait, serait le tombeau de la philosophie ; que , par conséquent, il n'ya rien à faire qu'à honorer l'esprit humain, à respecter...
Pagina xxiv - ... dans l'histoire. Elle n'est point assez simple et assez générale pour traduire tous les systèmes ; mais enfin elle est précise, et par conséquent suffisamment claire. Il ne faut pas oublier non plus que ce livre est un manuel fait pour être étudié, et non pour être parcouru légèrement; il est partout substantiel, concis, sévère ; il repousse la curiosité superficielle ; il ne peut profiter qu'entre les mains du travail et de la patience. Le succès de ce manuel a été tel en Allemagne...
Pagina xv - En attendant, ni mes amis ni moi nous n'avons pas le cœur assez faible pour nous laisser arrêter par les obstacles que l'on sème autour de nous. Nous ne sommes pas entrés dans la route où nous sommes pour y recueillir des applaudissements frivoles, mais pour y servir la philosophie. Pour moi, il ya déjà longtemps qu'après avoir étudié et traversé plus d'une école, essayant de me rendre compte de l'attrait que chacune avait tour...
Pagina 53 - Xoyoç, est une réflexion appliquée aux phénomènes sensibles et aux idées, au moyen de laquelle on y découvre la plus grande confusion et l'absence de toute loi constante (2).
Pagina 126 - ... sous tous les rapports un modèle de ce que l'humanité peut devenir. Il fut le précepteur du genre humain comme celui de ses compatriotes, non pour l'amour du gain ni de la réputation, mais en vertu d'une vocation intérieure ; il se proposa surtout de contenir l'essor de la spéculation par la force d'un bon sens imperturbable ; de soumettre les prétentions scientifiques à une obligation d'un ordre plus élevé, savoir la vertu, et de rattacher la religion à la morale. Sans fonder proprement...
Pagina 364 - Eu psychologie , il considéra l'âme comme un totum potestativum • en théologie , il s'attacha à fixer et à limiter notre connaissance rationnelle de Dieu , de laquelle il exclut la doctrine de la Trinité; il...
Pagina 109 - Descartes avet originalité , en les reproduisant sous des formes plus claires et plus animées ; mais son tour d'esprit éminemment religieux lui fit donner à sa philosophie un caractère mystique qui lui est particulier. La théorie de la connaissance, celle de l'origine des erreurs, surtout des erreurs qui tiennent aux illusions de l'imagination, enfin la méthode pour bien conduire notre pensée, telles sont les parties dont il a traité avec le plus de succès.

Bibliografische gegevens