L'Italie est-elle la terre des morts?

Voorkant
L. Hachette et cie., 1860 - 434 pagina's
1 Reviewen
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 421 - La musique mise à la portée de tout le monde ; exposé succinct de tout ce qui est nécessaire pour juger de cet art, et pour en parler sans en avoir fait une étude approfondie.
Pagina 294 - Io mi son un che, quando Amore spira, noto, ed a quel modo Che detta dentro, vo significando. O frate, issa vegg...
Pagina 123 - C'est la véritable sagesse que de chercher le bonheur dans l' idéai, comme vous faites. Pour moi, je regrette le temps où il m'était permis de l'y chercher, et je vois avec une sorte d'effroi que mon imagination devient stèrile, et me refuse tous les secours qu'elle me prétait autrefois.
Pagina 424 - Monsieur de Pourceaugnac. — Les amants magnifiques. — • Le bourgeois gentilhomme. — • Psyché. — Les fourberies de Scapin. — La comtesse d'Escarbagnas. — Les femmes savantes. — Le malade imaginaire. — Poésies diverses.
Pagina 378 - Voyez la Lombardie : malgré sa fusion avec la Sardaigne, ne recommence-t-elle pas ses sacrifices comme si elle était seule et non pas à l'ombre d'un roi? Croyez-le, si cette ombre d'un roi devait unir et rendre heureuse l'Italie, moi, le premier, je le proclamerais seigneur de Venise, et j'écrirais son titre avec mon sang. Que Dieu accomplisse mes souhaits envers cette terre chérie et éloigne mes pressentiments douloureux !
Pagina 424 - L'École des Maris. — Les Fâcheux. — L'École des Femmes. — La Critique de l'École des Femmes. — L'Impromptu de Versailles. — Le Mariage forcé.
Pagina 151 - Le potage était déj à servi. Et lui, s'étant mis à table plus gai que de coutume, en avait déjà pris deux ou trois cuillerées, quand se tournant vers moi qui m'étais assis auprès de lui : « Je sens augmenter un peu mon asthme», me dit-il ( il appelait ainsi les symptômes naturels de sa maladie ), « pourrait-on faire venir Don Nicola ?
Pagina 216 - En me promenant ce soir au rivage, Où, pendant une heure, à vous j'ai rêvé, J'ai laissé tomber mon cœur sur la plage, Vous veniez ensuite et l'avez trouvé. Dites-moi comment finir cette affaire: Les procès sont longs, les juges vendus, Je perdrai ma cause; et, pourtant que faire? Vous avez deux cœurs, et je n'en ai plus! Mais, dès qu'on s'entend, bientôt tout s'arrange, Et souvent le mal vous conduit au b'en.
Pagina 424 - OEdipe, — la Conquête de la Toison d'or, — Sertorius, — Sophonisbe, — Othon, — Agésilas, — Attila, — Tite et Bérénice. TOME IV : Psyché, — Pulchérie, — Sur'éna, — l'Imitation de JésusChrist, — l'Office de la sainte Vierge. TOME V : Psaumes , — Hymnes. — Prières, — Poésies diverses, — Poèmes sur les victoires du roi, — Poésies latines, — Discours, — Lettres, — Œuvres choisie de Thomas Corneille.
Pagina 366 - Cuneo, qui accorda l'autorisation par la dépèche suivante que je reproduis textuellement : « Le prisonnier aura les mains, les bras et les jambes liés à une chaise. Deux sentinelles seront placées, l'une à sa droite, l'autre à sa gauche, et derrière lui un soldat le sabre nu. En face se tiendra le commandant, avec le major de la forteresse d'un côté et son aide de camp de l'autre. Dans cette attitude, » concluait la dépêche, « il est permis au prisonnier de se faire raser tout à son...

Bibliografische gegevens