Mémoires inédits ... sur le dix-huitième siècle et la Révolution françoise. (Mém. sur le dix-huitième siècle et la Révolution fr.).

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 133 - Jésus-Christ nous apprenant lui-même que son royaume n'est pas de ce monde, et, en un autre endroit, qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu.
Pagina 364 - En vérité, ses sentiments ont quelque chose de si divin, que je ne puis y penser sans être en de continuelles actions de grâces : et la marque du doigt de Dieu , c'est la force et l'humilité qui accompagnent toutes ses pensées ; c'est l'ouvrage du Saint-Esprit.
Pagina 156 - Ce petit recueil, d'un format in-i8, ne forme que cent cinquante pages, mais oui auteur n'a renfermé en moins d'espace plus d'idées , plus d'observations fines, justes , spirituelles et profondes ; les citations que je vais faire prouveront que cet éloge n'est point exagéré. » Un livre est une lettre écrite à tous les » amis inconnus qu'on a dans le monde. » Deux espèces d'hommes ne peuvent parve» nir à connoître leurs semblables : ceux qui » ne descendent jamais en eux-mêmes , et...
Pagina 364 - J'ai les discours, et elle a les œuvres. Quand je considère ces choses, j'entre dans le désir de me taire et de me cacher, et je ne prononce pas un seul mot où je ne croie prononcer ma condamnation.
Pagina 327 - La nuit ne fut pas très mauvaise, mais le réveil du jeudi 8 fut fâcheux, et il y eut une crise un peu moins forte cependant que celle du mercredi ; mais les urines ne coulèrent pas plus que les jours précédens. Cependant, sur le soir, il...
Pagina 364 - Matt. ium. 4iBOSSUET. xxxvu. 5 divin , que je ne puis y penser sans être en de continuelles actions de grâces : et la marque du doigt de Dieu , c'est la force et l'humilité qui accompagnent toutes ses pensées; c'est l'ouvrage du SaintEsprit.
Pagina 169 - Il voit autour de lui tout périr, tout changer ; A la race nouvelle il se trouve étranger, Et lorsqu'à ses regards la lumière est ravie, 11 n'a plus en mourant à. perdre que la vie.
Pagina 182 - ... mais qui n'a aucune idée arrêtée, et qui se laisse emporter par l'enthousiasme d'un jeune rhéteur. Il semble avoir pris à tâche de soutenir successivement tous les paradoxes qui se sont présentés à lui dans ses lectures et dans ses rêves.
Pagina 322 - A Wimbledon, ce 18 novembre 1810. » JE suis veuf, mon ami , ma pauvre femme est morte mardi. Mes inquiétudes n'ont commencé que le 5, jour où je vous ai écrit; je vous les ai cachées pour ne pas vous en donner à...
Pagina 276 - M'apprit dès mes premiers travaux. Que, dans les rêves de la vie, II n'est de réel que nos maux; Que les hommes par leur naissance A pleurer étaient condamnés, Et mouraient avec l'espérance.

Bibliografische gegevens