Charles-Quint son abdication, son sejour et sa mort au monastere de Yuste

Voorkant
Paulin, Lheureux et Cie, 1854 - 464 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 450 - Méditerranée son fils immortel , l'héroïque vainqueur de Lépante, s'il n'avait pas été constamment réduit à se tourner vers d'autres desseins par d'autres dangers. Quant au projet de ramener l'Allemagne à la vieille croyance catholique , il dut être impuissant parce qu'il fut tardif. CharlesQuint, obligé de souffrir le protestantisme lorsqu'il était encore faible , l'attaqua lorsqu'il était devenu trop fort pour être, je ne dirai pas détruit, mais contenu. Durant trente années, l'arbre...
Pagina 97 - exécuté tout ce que Dieu a permis, car les évé» nements dépendent de la volonté de Dieu. Nous » autres hommes agissons selon notre pouvoir, nos » forces, notre esprit, et Dieu donne la victoire » et permet la défaite. J'ai fait constamment ce que » j'ai pu, et Dieu m'a aidé. Je lui rends des grâces » infinies de m'avoir secouru dans mes plus gran» des traverses et dans tous mes dangers.
Pagina 450 - Dans deux campagnes il triompha des troupes protestantes; mais, après avoir désarmé les bras, il ne put pas soumettre les consciences. Son triomphe religieux et militaire sur l'Allemagne protestante et libre, qui n'entendait être ni convertie ni opprimée, fut le signal d'un irrésistible soulèvement de l'Elbe au Danube, et ranima toutes les vieilles inimitiés contre Charles-Quint dans le reste de l'Europe, où tout ce qui paraissait décidé en sa faveur se trouva remis en question.
Pagina 9 - Sa constitution physique, son genre de vie , l'administration d'un trop grand nombre de pays, la direction d'une multitude d'entreprises qui se succédaient sans s'achever, la poursuite de guerres renaissantes qui ne le laissaient jamais longtemps dans le même lieu et le jetaient toujours dans de nouveaux périls, le poids de toutes les affaires qu'il fallait porter et conduire l'usèrent de bonne heure. On peut dire qu'il succomba surtout à l'excès d'une puissance trop considérable et trop éparse...
Pagina 15 - L'activité et la vigueur singulière de son esprit, qui se montraient sur son front spacieux et se lisaient dans son ferme et pénétrant regard, n'avaient plus trouvé une salutaire diversion dans ces utiles mouvements du corps : quand il n'était pas en campagne, il menait une vie trop sédentaire. Adonné à certains plaisirs dans lesquels, selon l'expression d'un ambassadeur contemporain, il ne portait pas une volonté assez modérée « il se les procurait partout où il se trouvait, avec des...
Pagina 367 - Je lui ordonne, en ma qualité de père et par l'obéissance qu'il me doit , de travailler soigneusement à ce que les hérétiques soient poursuivis et châtiés avec tout l'éclat et toute la sévérité que mérite leur crime, sans permettre d'excepter aucun coupable , et sans égard pour les prières, le rang et la qualité de personne'.
Pagina 403 - Voilà une scène parfaitement arrangée et à laquelle il ne manque rien. La plupart des historiens l'ont acceptée des moines , et quelques-uns d'entre eux y ont ajouté des détails plus extraordinaires encore. Non-seulement ils ont fait assister Charles-Quint à ses propres funérailles , mais ils l'ont étendu comme un mort dans sa bière. De là il mêlait sa voix à celles des moines qui chantaient sur lui (1) Manuscrit hiéronymite analysé par M.
Pagina 16 - Il était encore moins tempérant à table : il mangeait plusieurs fois par jour et beaucoup. « La conformation un peu défectueuse du bas de son visage nuisait à sa santé encore plus qu'à son aspect. Sa mâchoire inférieure, trop large et trop longue, dépassait extrêmement la mâchoire supérieure; en fermant la bouche, il ne pouvait pas joindre les dents. L'intervalle qui séparait celles-ci, d'ailleurs rares et mauvaises, l'empêchait de bien faire entendre la fin de ses phrases et de broyer...
Pagina 451 - Charles-Quint dans le reste de l'Europe, où tout ce qui paraissait décidé en sa faveur se trouva 'remis en question. Il fit encore face à la fortune ; mais il était au bout de ses forces, de sa félicité, de sa vie. Accablé de maladies, surpris par ce grand et inévitable revers de son dernier dessein, hors d'état d'entreprendre, à peine capable de résister, ne pouvant plus diriger et accroître cette vaste domination, dont la charge devait être divisée après lui, n'entendant pas composer...
Pagina 368 - II; à Séville, le 24 septembre 1559 et le 22 décembre 1560, devant le clergé et la noblesse de l'Andalousie. Le triste Cazalla, malgré ses repentirs, et les os de Constantin Ponce de la Fuente, quoiqu'il fût mort dans son cachot avant la prononciation de sa sentence, furent placés sur les bûchers, dont les flammes dévorèrent soixante-trois victimes vivantes. A côté des immolés au nom du Dieu de miséricorde comparurent cent trente-sept autres condamnés à t Codicille, dans Sandoval,...

Bibliografische gegevens