Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub
[ocr errors]

a

Vif, 24 janvier 1826. --- Apprenant de Paris que le Roi vient d'approuver le projet d'acquisition de la collection de Livourne, Champollion remercie Blacas à l'intervention duquel il attribue la décision royale, si profitable pour ses études. Modalités de payement. Champollion va partir pour Livourne afin de dresser l'inventaire de la collection, l'emballer, et l'expédier à Paris.

Il demande à Blacas de le recommander aux diplomates français de Florence et de Livourne. Réclame l'appui de Blacas auprès du duc de Doudeauville, pour obtenir la place de conservateur du nouveau musée. Mention d'une lettre antérieure de Blacas parlant de cette candidature comme envisagée déjà par le fils du ministre Doudeauville. Allusion aux concurrents.

9° Livourne, 26 mars 1826. Arrivée le 15 mars à Livourne après un court séjour à Turin.

Un examen détaillé a confirmé l'opinion de Champollion sur l'importance et la beauté des objets que renferme la collection.

Il a fini l'inventaire des manuscrits et des bronzes. Notes sur les papyrus égyptiens et grecs, sur les textes démotiques, sur des fragments du manuscrit de l'Iliade appartenant à M. Banks, sur les bronzes.

10° Livourne, 23 avril 1826. ---- (La copie ou minute de cette lettre a été publiée par Hartleben, Lettres de Champollion le Jeune, t. I, p. 318 et suiv.).

:

) Sous la date du 27 avril. La lettre originale se distingue par

de nombreuses variantes, notamment : Allusions aux détracteurs de la collection Sall. Paragraphe sur dix-sept blocs de grès e formant une inscription de 15 à 18 pieds de large sur beaucoup plus de hauteur, contenant une statistique de différentes contrées soumises aux pharaons de la XVIIIe dynastie, etc... 9. --- A

propos

de la collection Passalacqua Champollion donne ľavis de M. Durand et attaque M. de Forbin, M. Raoul Rochette et M. Jomard. L'abbé Lanci nommé dans la minute, au dernier

paragraphe, ne l'est pas dans celui de la lettre, sans doute par une courtoisie de Champollion envers Blacas qui

.

sens.

protégeait aussi Lanci, mais les allusions à cet abbé n'en sont pas moins claires.

11° Livourne, 28 mai 1826.La copie ou minute de cette lettre a été publiée par Hartleben, Lettres de Champollion le Jeune, t.1, p. 347, sous la mention re fin de main.

Variantes de rédaction n'affectant pas l'essentiel du contenu.

12° Livourne, 25 juin 1826. Copie ou minute publiée

par Hartleben, Lettres de Champollion le Jeune, t. I, p. 360. — Variantes légères n'affectant pas

le 13° Bologne, 4 octobre 18, 6. Retard dans l'impression d'une lettre de Champollion sur le système de MM. Spohn et Seyffarth. - - Achèvement à Florence de la Notice raisonnée des monuments égyptiens de la Galerie. Publication de la lettre susdite et son envoi à Blacas.

Retour immédiat de Champollion à Paris en raison de difficultés avec M. de Forbin au sujet de l'installation du musée égyptien, et de la décoration dudit musée. J'espère cependant que je parviendrai à faire comprendre la nécessité de décorer à l'égytienne, et non à la grecque ni à la romaine, le local destiné à recevoir les objets égyptiens. autant vaudrait placer la scène du Sacrifice d'Iphigénie dans une cathédrale gothique.

14° Paris, 17 février 1827. -- Lettre au sujet de son échec à l'Académie des Inscriptions. 15° Paris, 26 mai 1827.

Demande de recommandation auprès de M. de La Bouillerie, nouveau ministre de la maison du Roi.

Champollion redoute auprès de ce ministre des influences malveillantes envers lui-même, envers M. Dubois et le Musée égyptien, et réclame la protection de Blacas pour « tous les trois n.

16° Paris, 30 juin 1827. Champollion demande un rendez-vous à Blacas pour l'entretenir de son projet de voyage en Égypte, qu'il désire hâter en raison de la position précaire du pacha d'Égypte. Champollion

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

.

le

.

[ocr errors]

à 99.000 francs. –

[ocr errors]

compte sur Blacas e pour faire comprendre qu'il s'agit ici de faciliter une entreprise à la fois utile à la science et glorieuse pour le gouvernement du Roin. Champollion a proposé un plan d'expédition (9). Si la somme demandée est trop forte, me je tâcherai de redoubler de zèle à mesure qu'on diminuera mes moyens. Je ferai même seul

voyage d'Égypten. — Toutefois, Champollion ne cache pas qu'il aurait besoin de plusieurs assistants pour que l'expédition donne ses pleins résultats.

17° Note sans date de la main de Champollion : Fonds nécessaires

pour
l'exécution du voyage.

Le total s'élève
A noter : - Indemnités à payer au
retour : (total, 22.000 francs) à M. Champollion le
Jeune o pour mémoire n; nourriture de onze personnes
pendant une année, 12.000 francs. — Passage demandé
à l'aller et au retour sur les bâtiments du Roi.
18° Paris, 26 août 1827.

Excuses de Champollion pour un rendez-vous manqué par méprise. Demande d'une nouvelle audience. Difficultés rencontrées pour le voyage d'Égypte. Champollion envoie à Blacas une lettre « désespérante » de M. de La Bouillerie (2). Déceptions. — Espoir de convertir M. de Corbière, si ce dernier sait que : 1° Le voyage, projeté n'a rien de commun avec la ce Description de l’Egypten que Champollion juge sévèrement; 2° Grâce aux offres des libraires, Champollion ne causera pas de frais au gouvernement, en publication de résultats, et pourra même, s'il le faut, lui rembourser les frais de l'entreprise. - Le refus actuel de M. de Corbière dû à Jomard. — - Champollion réclame la bienveillance de Blacas, it au nom de l'Égypte suppliante (et boîteuse comme les prières d'Homère tant qu'on la laissera sous la direction de M. Jomard)», pour parer aux suites du refus opposé à sa demande. 19° État des objets antiques en or offerts au Roi

par

1

[ocr errors]

(1) Cf. le document N° 17. (2) Cf. Document No 31.

M. Drovetti de la part du vice-roi d'Égypte. Liste de quarante-deux objets, et reçu, délivré à Blacas par Champollion, et daté de Saint-Cloud, 30 août 1827.

20° Paris, 3 octobre 1827. --- Champollion déconseille à Blacas d'acheter quatre bagues égyptiennes proposées par Drovetti, et dont les montures ont été reconnues fausses. Il a rendu compte à M. de La Bouillerie de l'avis de Blacas relatif au mode d'acquisition de la nouvelle collection Drovetti.

21° Paris, 11 juillet 1828. — Champollion remercie Blacas d'une lettre. Champollion annonce que son départ de Paris est fixé au 16 juillet et son départ de Toulon au 30, sur la corvette l'Églé, le passage aux frais du Roi ayant été accordé à l'expédition sur la demande de Blacas. Champollion aurait voulu, avant de partir, pouvoir faire une visite à Blacas en Provence, mais n'ose y compter. — Projets de fouilles en Égypte. Champollion se recommande, pendant son absence, à la protection de Blacas. — Son frère Champollion-Figeac donnera à Blacas des nouvelles du voyage et Chainpollion écrira lui-même à Blacas. Lecollier de M. Sallier à Aix.

22° Paris, 14 juillet 1829. Champollion remercie Blacas attribuant à son influence les ouvertures de crédit consenties

pour

le

voyage d'Égypte par les ministres des Affaires Étrangères et de l'Intérieur, ainsi que par la Maison du Roi. Passage demandé sur un bateau de la flotte, pour la Commission Toscane en même temps que pour la Commission Française.

23° Rade de Toulon, 15 janvier 1830. — Champollion, retour d'Égypte, aurait voulu montrer à Blacas les résultats de son expédition. — Compliments. -- Retour à Paris fixé pour fin février. –

. Champollion a écrit à Blacas deux lettres d'Égypte, l'une de Thèbes en novembre 1828, l'autre à son retour de Nubie, en février 1829. Champollion y rendait compte des « premiers

[ocr errors]
[ocr errors]

succès de mes recherches en Thébaide et entre les deux cataracles (1) . Analyse des résultats obtenus en Thébaïde : Copies d'r un nombre immense d'inscriptions

Analyse détaillée de tous les bas-reliefs de chaque monument. 9 Copie des bas-reliefs les plus intéressants. Portefeuille des bas-reliefs purement historiques. C'est « un recueil unique jusqu'ici ». Au total: 1,500 dessins.

Champollion a « presque completté et rectifié le canon des dynasties égyptiennes à partir de 2200 avant Jésus-Christ, époque antérieurement à laquelle ne remonte aucun monument public de l'Égypte

of Portraits de la plupart des Pharaons et de leurs épouses. Fort des preuves trouvées en Égypte, Champollion maintient intégralement sa doctrine hiéroglyphique. Allusion aux libelles et aux intrigues hostiles. Publication annoncée d'une grammaire hiéroglyphique. Fouilles et acquisitions pour le Louvre. — Sarcophage, statuette de reine incrustée d'or, ornements de la Nourrice du Roi Tahraka l'Éthiopien, conquérant mentionné dans la Bible”.

9.

11. ÉCRITS DE CHAMPOLLION LE JEUNE.

24° Notice manuscrite de la main de Champollion sur « quatre vases Égyptiens d'albâtre oriental déposés au Musée Royal de Naples ». Ils re

». Ils « rappellent deux individus différents : ceux à tête de singe et d'épervier accompagnaient la momie d'un certain Psénisis... Les légendes gravées sur les deux autres vases. . . mentionnent un défunt nommé Psammitichos fils de Thaoua .

25° re Catalogue des antiquités Égyptiennes qui composent la seconde collection de M. Thédenat du Vent. ~ -Manuscrit de vingt-trois pages contenant la description de 53, objets. Il n'est pas de la main de Champollion.

1 Ces deux lettres ne se retrouvent pas dans les papiers laissés par leur destinataire.

« VorigeDoorgaan »