Éléments de physique expérimentale et de météorologie, Volume 2

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

De lombre et de la pénombre
68
Réflexions sur deux plans parallèles
74
Héliostat de Gambey
80
La lumière blanche du soleil est composée de rayons diversement
92
Les couleurs naturelles des corps sont en général des couleurs com
98
Divers moyens dexciter les vibrations sonores dans les gaz
101
Hypothèses par lesquelles on a essayé dexpliquer comment læil
104
Jugement sur la conleur la forme la situation et la grandeur des objets 221
105
Vision avec les deux yeux ou vision binoculaire Stéréoscope Pseudoscope
106
Vitesse du son dans les fluides élastiques déterminée par la vibration
107
De quelques accidents de la
108
Besicles
109
Loupes ou microscopes simples
110
Chambre claire
111
Chambre noire
112
Chambre noire photographique
113
Vitesse du son dans les liquides
114
Mégascope
115
Microscope photoélectrique
116
Microscope composé principes de sa construction
117
Détails du microscope composé
118
Détermination des indices de réfraction des liquides et des mous translucides au moyen du microscope
119
Communication des vibrations sonores entre les solides et les fluides
120
Lunette de Galilée ou lunette de spectacle
121
Lunettes astronomiques
122
Oculaires astronomiques
123
Réticules et micromètres
124
Lunettes terrestres
125
De la voix humaine
126
Considérations générales
127
Expériences préparatoires et illusions
128
Testobjets
129
Cristallisations
130
Tissus végétaux
131
Épiphytes
132
Infusoires
133
Parasites 35 Liquides et tissus organiques
134
Linvention des lunettes fut une ère nouvelle pour lastronomie
137
Taches du soleil
138
Lumière zodiacale
139

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 143 - ... 13", c'est-à-dire 1,141 jours ou 3 ans 45 jours ; sans doute il n'ya pas d'exagération à supposer que nous voyons des étoiles qui sont quelques milliers de fois plus éloignées, et dont la lumière met par conséquent plusieurs siècles à venir jusqu'à nous. Tout ce qui existe dans le ciel, au delà de notre système, pourrait être brisé, confondu, anéanti, et nous, habitants paisibles de la terre, nous passerions encore de nombreuses années à contempler comme aujourd'hui ce grand...
Pagina 778 - Nollet, entreprenait de prouver par une comparaison bien suivie des phénomènes, que le tonnerre est entre les mains de la nature, ce que l'électricité est entre les nôtres, que ces merveilles dont nous disposons maintenant à notre gré, sont de petites imitations de ces grands effets qui nous...
Pagina 444 - ... dans les expressions ci-dessus, on aura les intensités de chaque espèce de rayons colorés dans les images ordinaire et extraordinaire, et l'on pourra déterminer alors les teintes de ces images par la formule empirique que Newton a donnée pour trouver la couleur résultant d'un mélange quelconque de rayons divers dont on connaît les intensités relatives.
Pagina 780 - Monsieur, des lames de feu de neuf à dix pieds de longueur et d'un pouce de grosseur, qui faisaient autant ou plus de bruit que des coups de pistolet ; en moins d'une heure j'eus certainement trente lames de cette dimension, sans compter mille autres de sept pieds et au-dessous. Mais ce qui me donna le plus de satisfaction dans ce nouveau spectacle, c'est que les plus grandes lames furent spontanées...
Pagina 793 - L'église fut remplie d'une fumée noire et épaisse; on ne pouvait distinguer les objets qu'à la faveur des flammes des parties de vêtements allumés par la foudre.
Pagina 737 - ... pas de long, dont la tête était vers le nord-nord-est, la queue à l'opposite. « En 8 à 10 minutes de temps, la queue s'était changée déjà en s'abaissant. Au moment où elle allait toucher la tête, tout le phénomène disparut, et en même temps aussi le météore inférieur, sans que ni de la partie élevée en l'air, ni, comme l'assure un témoin oculaire, de la partie inférieure, il partît aucune détonation *. Mais alors une odeur de soufre très-puante se répandit sur toute la...
Pagina 63 - Voctave, le nombre des vibrations du plus aigu est double du nombre des vibrations du plus grave; pour la tierce, le plus grave fait 4 vibrations et le plus aigu 5; pour la quarte, le plus grave 3 et le plus aigu 4 ; pour la quinte, le plus grave 2 et le plus aigu 3 , etc. Ces rapports sont invariables ; l'oreille n'y tolère aucune altération, c'est-à-dire qu'il faut, pour que deux sons soient à l'octave, que le nombre des vibrations du plus aigu divisé par le nombre des vibrations du plus grave...
Pagina 54 - D ya des instruments, tels que la flûte et le sifflet, qui semblent faire exception au principe général que nous avons énoncé, car rien dans ces corps sonores ne paraît être en vibration ; mais nous verrons bientôt que, si la matière solide de ces instruments ne vibre pas ou ne vibre que d'une manière insensible, il ya cependant une matière vibrante, et cette matière est la masse d'air qu'ils contiennent. Ainsi, le principe est vrai dans toute sa généralité, et nous allons montrer...
Pagina 807 - Il importe de rappeler que ces règles, bien qu'elles soient appliquées depuis longtemps, reposent sur des bases où il entre beaucoup d'arbitraire ; et, si nous faisons cette remarque, ce n'est pas pour les condamner, mais seulement pour empêcher qu'on ne leur attribue une valeur qu'elles sont loin d'avoir. Ne...
Pagina 667 - Les oiseaux sont, de tous les animaux, ceux dont la température est la plus élevée ; les mammifères occupent le second rang; viennent ensuite les amphibies, les poissons et certains insectes ; la dernière classe comprend les mollusques, les crustacées et les vers.

Bibliografische gegevens