Lettres et opuscules inédits [ed.] par le comte R. de Maistre, Volume 1

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 26 - Point du tout, je n'écris à personne; il en arrivera tout ce qui plaira à Dieu : mon innocence me suffit. Tout annonce, Madame, que je ne quitterai plus ce pays. Je le trouvais délicieux lorsque je n'y étais qu'un oiseau de passage : depuis qu'il ne m'est plus permis de regarder ailleurs, il n'a plus pour moi les mêmes agréments. Le jamais ne plaît jamais à l'homme; mais qu'il est terrible lorsqu'il tombe sur la patrie , les amis et le printemps ! Les souvenirs dans certaines positions sont...
Pagina 53 - Si un homme tombe au milieu d'un fleuve , certainement il doit nager, car s'il ne nage pas, il sera certainement noyé; mais il ne s'ensuit pas qu'il aborde où il veut , car le courant conserve toujours ses droits. Nous sommes tous plongés dans le courant, et dans les révolutions il est plus rapide.
Pagina 95 - L'univers a perdu la sublime Emilie, Elle aima les plaisirs, les arts, la vérité : Les dieux, en lui donnant leur âme et leur génie, N'avaient gardé pour eux que l'immortalité.
Pagina xxxiii - ... je vois dans la destruction de la France le germe de deux siècles de massacres, la sanction des maximes du plus odieux machiavélisme , l'abrutissement irrévocable de l'espèce humaine , et, même ce qui vous étonnerait beaucoup, une plaie mortelle à la religion : mais tout cela exigerait un livre.
Pagina 88 - Elle est fort aimable et m'aime beaucoup, n'en déplaise à ta mère, de manière qu'il ne m'arrive jamais de passer six mois sans la voir. Tout bien considéré, elle s'est mise à tricoter. Il est vrai que, dès qu'elle a fait un bas, elle le jette par la fenêtre et s'amuse à le voir ramasser. Je lui dis un jour que je serais bien flatté si elle avait la bonté de me faire des bas ; sur quoi elle me demanda combien j'en voulais. Je lui répliquai que je ne voulais point être indiscret, et que...
Pagina 72 - États du roi sont conquis et possédés par un homme rare, extraordinaire, etc. (je lui donnerai vo r lontiers toutes les épithètes qu'on voudra, excepté celle de grand, laquelle suppose une moralité qui lui manque). Cet homme est surtout remarquable, ainsi que tous ses collègues qui figurent dans l'histoire, par une volonté invincible. Avant d'agir, il réfléchit; mais dès qu'il a pris son parti, jamais on ne l'a vu reculer. C'est un instrument visiblement choisi par la Providence pour...
Pagina 87 - Irès-dangereuse pour les femmes. On ne connaît presque pas de femmes savantes qui n'aient été ou malheureuses ou ridicules par la science. Elle les expose habituellement au petit danger de déplaire aux hommes et aux femmes (pas davantage) : aux hommes, qui ne veulent pas être égalés par les femmes ; et aux femmes , qui ne veulent pas être surpassées.
Pagina 480 - Il ne faut pas qu'on s'y trompe à Rome : leur méthode traditionnelle, où tout se prouve par des faits et des autorités, est sans doute parfaite en soi, et l'on ne peut ni l'on ne doit l'abandonner ; mais elle ne suffit pas, parce qu'on ne la comprend plus ; et depuis que la raison s'est déclarée souveraine, il faut aller droit à elle, la saisir sur son trône, et la forcer, sous peine de mort, de se prosterner devant la raison de Dieu.
Pagina 412 - France, autant que je puis juger de loin , je vous conseille de laisser tomber l'affaire. Ne répondez rien ; allez votre chemin sans faire attention aux cigales : l'hiver viendra bien après l'automne. Si j'avais un conseil à vous donner, ce serait celui-ci , avec votre permission : Ne laissez pas dissiper votre talent. Vous avez reçu de la nature un boulet, n'en faites pas de la dragée, qui ne pourrait tuer que des moineaux, tandis que nous avons des tigres en (éte. On s'empresse d'attacher...
Pagina 36 - ... mieux couper du bois. Au surplus, Madame, j'entends avec un extrême plaisir les louanges qu'on lui donne , et qui me sont revenues de plusieurs côtés sur la manière dont elle s'acquitte des devoirs de la maternité. Mes enfants doivent baiser ses pas ; car, pour moi , je n'ai point le talent de l'éducation.

Bibliografische gegevens