Journal inédit d'Arnauld d'Andilly (1614-1620)

Voorkant
J. Techener, 1857 - 506 pagina's
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.

Vanuit het boek

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina xii - Mais comme je n'ai autre dessein dans » ces Mémoires que ce qui me regarde et ma » famille, je me contente de ce qui peut servir » à mieux faire comprendre les choses que j'en » rapporte *.
Pagina 436 - Nevers arriva près du Roi le 7, venant de Champagne; et le 8, M. le prince Henri de Nassau, qui étoit envoyé par M. le prince d'Orange , son frère, à Orange, pour y établir pour gouverneur M. le prince de Portugal leur neveu, vint passer à Tours et y arriva près du Roi , où il assura Sa Majesté , et depuis ceux de son conseil, que l'intention de son frère n'étoit point que rien fût changé ni innové à Orange , même au fait de la religion ; qu'il vouloit que les garnisons catholiques...
Pagina 446 - Henri-le-Grand dans toutes ses guerres , et continué de servir Sa Majesté avec plus de valeur, de fidélité et de zèle que M. le marquis de Praslin , Sa Majesté crut ne devoir pas différer davantage à rendre justice à son mérite. Ainsi, durant le séjour qu'elle fit à Tours, elle l'honora de la charge de maréchal de France, dans laquelle il a continué jusqu'à sa mort de la servir de telle sorte et avec un tel désintéressement , dans tant de guerres...
Pagina 441 - Deageant n'avoit guères songé durant sa faveur à faire des amis ; car je ne crois pas que jamais homme se soit vu plus abandonné dans sa disgrâce , et je ne me souviens point qu'excepté moi il se soit vu assisté de qui que ce fût : son abattement fut extrême lorsque je lui portai cette nouvelle ; et il se retira ensuite en Dauphiné d'où il étoit originaire , pour y exercer la charge de premier président en la chambre des comptes de Grenoble , dont il avoit été pourvu durant sa faveur,...
Pagina 78 - ... croyoient qu'on l'eût épargné , et que les autres y eussent été maltraités. Le cahier commencoit par chagriner le maréchal d'Ancre , qui , pour s'attirer l'amitié du parlement et se venger de ses ennemis , parut être du même sentiment. Le Roi me commanda d'en faire lecture à la place de mon père, qui ne le pouvoit que très-difficilement à cause de la foiblesse de sa vue : ce qui donna occasion à prédire que j'aurois bientôt la survivance de sa charge, comme en effet elle me fut...
Pagina 59 - ... au Roi à son désavantage. En quoi paroît combien est grand l'aveuglement de l'esprit de l'homme , qui fonde son espérance en ce qui doit être le sujet de sa crainte; car le maréchal ne recevra mal que de celui de qui il attend tout le contraire , et Luynes , qu'il...
Pagina 415 - C'est pourquoi, dit un historien, on lui » suscita une accusation , vraie ou fausse , d'avoir » fait un faux contrat; on lui fit son procès, et il » fut condamné à avoir la tête tranchée :
Pagina 111 - Chavry, intendant des finances , en fut aussi durant quelques jours , après lesquels il alla au voyage. Je faisois en leur présence, sur le bout de la table, toutes ces lettres et ces expéditions , dont le nombre étoit presque incroyable, parce qu'une partie des villes d'alentour de Paris étant menacées et dépourvues de toutes les choses nécessaires pour leur défense , et l'armée des princes étant venue jusqu'à Dammartin , on avoit recours de toutes parts à ce petit conseil , qui étoit...
Pagina v - Cette affaire étant très -importante à cause des personnes de qualité qui s'y trouvoient mêlées , on choisit trois conseillers d'Etat pour en instruire le procès. Ce furent M. le président de Bailleul , M. l'Avocat et moi ; et parce qu'on ne voulut pas se confier à un greffier , et qu'ainsi il falloit que ce fût l'un des commissaires mêmes qui tînt la plume , ce fut à moi à la prendre comme étant le plus jeune.
Pagina v - Roi tomboit malade , parce que inquirere in vitam principis passe pour un crime : mais il avoit ajouté par parenthèse : Ce quà Dieu ne plaise ; et ces mots étoient sans doute pour lui une grande justification. Néanmoins lorsque je l'interrogeois , ce que ces messieurs me laissoient le plus souvent faire , à cause que tenant la plume j'avois la mémoire plus fraîche des interrogatoires et des réponses , M. Barbin reconnut qu'il avoit écrit ces mots : Si le Roi tombe malade; mais il oublia...

Bibliografische gegevens