Archives historiques et littéraires du nord de la France, et du midi de la Belgique

Voorkant
Au Bureau des Archives., 1841
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.

Vanuit het boek

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 272 - SM le roi de Prusse , contenant les ordres secrets, expédiés aux officiers de son armée , particulièrement à ceux de la cavalerie , pour se conduire dans la circonstance présente , traduit de l'original allemand , par le prince de Ligne. A Belœil et se trouve à Bruxelles, chez Hayez, imprimeur-libraire, rue Haute, MD.CC.LXXXVII, in-12, pp.
Pagina 271 - Poésies du chevalier de Lisle (celui dont la correspondance a été publiée dans les Tableaux de genre et d'histoire, Paris, 1828), de f imprimerie particulière du prince Charles de Ligne, 1782, petit vol., format cazin , pp. 96. Cet ouvrage dont notre savant ami, MR Chalons, n'a jamais vu que deux exemplaires , paraît ne point avoir eu de titre imprimé. Il contient quelques contes assez libres et plusieurs morceaux adressés à...
Pagina 41 - Arras était dédiée à Chapelle , à La Fontaine , à Chaulieu ; certes on ne peut mieux choisir ses patrons : mais sans sortir de la province et en remontant plus haut dans les siècles , elle aurait pu trouver des maîtres parmi ceux qui eux-mêmes ont inspiré La Fontaine , Chaulieu et Chapelle. Le but spécial de la société était l'étude de la Gaie Science , et ses travaux obligés consistaient à faire l'éloge de la rote , de la beauté, du vin et de l'amour.
Pagina 6 - ... est de la nature des langues de n'être jamais plus belles et plus poétiquement inspirées qu'aux jours qui suivent immédiatement leur origine , et celle-ci fut bien loin de déroger à cette règle universelle par une monstrueuse exception. Je suis encore en doute de savoir si les hommes en ont parlé une seule qui fut plus souple et plus franche , plus énergique et plus gracieuse , et si la lyre antique a jamais accompagné des chants plus doux , (i) Charles Nu !ier, feuilleton du Temps,...
Pagina 361 - Non, ce n'est pas vous qui avez vingt ou trente ans : c'est la mort qui a déjà vingt ans, trente ans d'avance sur vous, trente ans de grâce que Dieu a voulu vous accorder en vous laissant vivre, que vous lui devez, et qui vous ont rapproché d'autant du terme où la mort doit vous achever. Prenez-y donc garde : l'éternité marque déjà sur votre front l'instant fatal où elle va commencer pour vous. Eh ! savez-vous ce que c'est que l'éternité?
Pagina 459 - ... diverses pièces en vers et en prose, des récits « de batailles, des négociations, des traités de «"paix , des lettres, des éloges, des satires contre
Pagina 67 - ... pas, il s'en faut, à un pur platonisme, et même, dans sa dialectique déliée, il obscurcissait quelquefois les plus claires notions du devoir. La plupart des sentences compilées par le chapelain André donnent tort aux maris : en vérité, l'auteur de Jacques ne fait pas mieux. Que les cours d'amour aient pris naissance dans la patrie des troubadours, cela est possible et même probable. Toujours est-il qu'elles ont été connues en Belgique dès leur origine ou à peu près. Le chapelain...
Pagina 195 - ... belles dorez de fin or et argent et bruniz de fin argent, et tous les personnaiges, qui sont à la grant clefz pendant, sont pains à manière de drap d'or figuré. Et que depuis les devises dessus dictes...
Pagina 566 - Chronique rimée des troubles de Flandre, à la fin du XIV* siècle, suivie de documents inédits relatifs à ces troubles, publiée d'après un manuscrit de la bibliothèque de M. Ducas, à Lille.
Pagina 411 - ... lui vint dans l'idée d'apprendre à graver. M. Adam Bartsch , garde des estampes de la bibliothèque de la Cour , à Vienne , lui donna en 1786 quelques leçons. S'il n'en fit pas un écolier trèshabile , on ne peut s'empêcher néanmoins de voir avec satisfaction un grand seigneur ambitionner rie modestes talens et s'en parer plus fièrement que d'un cordon ou d'une plaque.

Bibliografische gegevens