Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

DERNIERES VUES
DE POLITIQUE

E T

DE FINANCE,

Offertes à la Nation Française parM.Necner.

V_y ui, ce sont les dernières, ces idées, .ces vues que je présente en hommage à la Nation Française; les dernières, ce mot convient à mon âge et à une santé qui s'affaiblit : c'étoit même pour un tems au-delà de moi, que je destinois cet ouvrage en le commençant. Ce confident me plaisoit, il m'étoit inconnu, et je pouvois , en imagination , le faire mon ami.

a z

Mais je v n'ai pas tardé à voir que je serois réduit à de vains discours, eh séparant mes réflexions des choses présentes. Cette considération m'auroit gêné , m'auroit arrêté, peut-être , si, méconnoissant l'empire des circonstances , je m'étois senti enclin , par aucune de mes opinions , à blâmer ou à désapprouver , même intérieurement, les deux grandes dispositions de l'ordre actuel en France, l'existence d'une autorité unique , et le dépôt de cette autorité entre les mains du Général Bonaparte, Mais je crois avec l'Europe, qu'après tant d'erreurs, après tant de fautes, l'institution d'une dictature, et le choix du Dictateur, ont préservé la France de nombreux malheurs , lui ont valu de plus une paix glorieuse, et le calme intérieur dont elle jouit. ,

Comment ne pas voir , cependant, qu'un règne est un instant dans la durée des siècles! nous pouvons l'admirer , ce règne, nous pouvons souhaiter sa durée; mais l'avenir est là tout entier, l'avenir est là qui nous regarde; et les hommes prévoyans, les hommes^ sages, doivent entrer en communication avec lui. Ils le doivent, et d'autant plus qu'assez d'autres près d'eux , envahis.. par le présent, , n'ont aucune autre , pensée.

Rapprochons cette idée générale d» l'état de la France, nous indiquerons ainsi le cours de nos méditations , et leur direction vers un but utile.

La Constitution actuelle a reçu des atteintes qui prouvent sa foiblesse, et qui annoncent sa courte durée. Et comment n'auroit-on pas jugé , après un mûr examen, qu'elle n'avoit en ellemême aucun soutien? Toutes les autorités , dont elle est composée, ne peuvent

« VorigeDoorgaan »