Vie des peintres flamands et hollandais, Volume 2

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 247 - ... de ville, ses marches d'armées sont traités avec feu et avec une grande vérité. On ne peut avoir plus de facilité , il semble de près que quelques-uns de ses tableaux ne soient qu'à moitié faits. A peine la toile ou le panneau est-il couvert de couleur, qu'à une certaine distance on est frappé de l'harmonie et de la chaleur qui régnent partout.
Pagina 70 - Descamps, eut un pinceau précieux, large et facile ; ses portraits sont bien dessinés : il colorait avec une fraîcheur surprenante les têtes et les mains; il avait une touche peu commune dans les petits ouvrages. Nous l'avons comparé à Van Dyck, et nous ne craignons point d'avoir exagéré; il disposait ses portraits comme ce dernier : il semble avoir eu le même génie. J'ai vu de lui un tableau surprenant; c'est une famille entière habillée en noir, et ce tableau est fort clair. Le linge...
Pagina 351 - Ses ouvrages sont d'un goût de dessin très-correct : on ne peut mieux les comparer qu'à la manière de graver de Mellan. En les collant sur le papier noir, le vide de la coupe représentait les traits comme du burin ou de la plume.
Pagina 213 - Le Ducq imita à s'y méprendre la manière de son maître. Il eut le tort de quitter la peinture pour les armes. « II eut une place d'enseigne, dit...
Pagina 270 - Toutes ses compositions marquent du génie et de l'esprit ; il ya de l'abondance et de la variété dans ses figures ; son dessin est correct : il avait toute sa vie étudié les compositions de Raphaël; on s'en aperçoit dans ses ouvrages. Il ne faisait rien sans consulter la nature; il dessinait toutes ses figures nues qu'il drapait ensuite ; il en faisait de même pour les esquisses, et a conservé cette méthode judicieuse jusqu'à la fin de ses jours.
Pagina 228 - La manière de van Oost le Jeune approche de celle de son père ; il est cependant plus pâteux et sa touche est plus franche ; il drapait de plus grande manière ; ses compositions ne sont pas abondantes, mais réfléchies ; ses figures sont correctes et expressives; son goût de dessin tient de la grande école ; sa couleur est bonne et produit de beaux effets.
Pagina 34 - lendemain d'un repas qui futdonné dans • cette salle à l'envoyé d'Angleterre. • De nos jours , outre le tableau de l'église de Saint-Willebrord, lez-Anvers, la Belgique possède encore au Musée...
Pagina 16 - Ses têtes de femmes sont gracieuses, ses tôles d'homme ont beaucoup de caractère: sa manière de colorier tient tantôt de celle de Rubens et plus souvent elle approche de celle de Van Dyck; il fondait ses couleurs comme ce dernier. Ses tableaux sont vigoureux, et dans tous ses ouvrages on trouve une belle harmonie et une belle entente du clair-obscur.
Pagina 239 - Il n'y a rien à désirer pour la correction de ses chevaux , de ses chèvres , de ses moutons; ils sont coloriés avec beaucoup de vérité. Ils répandent de la gaieté , du mouvement et de la vie dans tout ce que nous avons de lui. Des ouvrages d'un si beau fini et si nombreux, font juger par le peu de temps qu'il a vécu , de l'assiduité et de la facilité avec laquelle il travailloit. » Cet aimable artiste a encore traité quelques sujets d'histoire. On a de lui une vingtaine d'Estampes. IL'VANDEN-VELDE,...
Pagina 138 - Cependaut, il n'acquit jamais la couleur naturelle et la facilité de touche do ce bon peintre. « Drillenburg, rapporte Descamps, était laborieux ; il ébauchait en hiver à la chandelle de petits tableaux, qu'il finissait le jour. Il était quelquefois un mois sans sortir; mais lorsque cette vie sédentaire l'ennuyait, il s'habillait, entrait dans le premier cabaret, et restait quelquefois trois ou quatre jours sans rentrer chez lui.

Bibliografische gegevens